Marie Antoinette , le printemps du règne
Bienvenue sur "Marie Antoinette, le printemps du règne" Connectez vous!


Louis XV est mort. Marie Antoinette jeune dauphine devient la reine de France...C'est le printemps du règne...
Nouveauté : Une intrigue a été lancée. Inscrivez vous pour y participer!
"Marie Antoinette le printemps du règne" vous souhaite la bienvenue!
N'hésitez pas à faire un tour dans la penderie du forum. De nombreux pré-définis : le comte d'Artois, Anne de Noailles,...
LE FORUM A UN AN!!! Pleins de nouveautés pour cet anniversaire!
Une battle rp c'est quoi? C'est LA nouveauté du forum. En savoir plus dans els décrets royaux!
NOUS RECHERCHONS UN JOUEURPOUR LOUIS XVI. important pour la suite
forum fermé
rendez-vous sur http://marieantoinetterpg.forumactif.org/

Partagez | 
 

 Les retrouvailles après tout ses années PV Henri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ Teodora Cotanto

«»


Messages : 54
Date d'inscription : 27/02/2012
Localisation : a la cours de France

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: Comptesse de San Marco
où en sont les ragots?:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Les retrouvailles après tout ses années PV Henri   Jeu 19 Avr - 22:53

    Il fait bon de vous revoir mon cher après tout ses années. ♥


À l'âge de 5ans je fus envoyé par mes parents dans la famille des Savoie. Je quittai donc la résidence familiale pour me rendre a la résidence des Savoie. A mon arrive fut accueilli par la gouvernante qui prendrais soin de moi maintenant. Je lui fis une belle révérence. Alors d'une pause je fis la connaissance d'un jeune homme âgée de 5ans de plus que moi. Nous avons parlé et nous entendions vraiment bien. Puis les années passerai je continue de toujours de parler avec Henri. Nous étions maintenant meilleur ami. À l'âge de 10ans je commençais avoir des sentiments pour lui. Je dévoilai a jamais à personne. Je continue d'être sa meilleure amie et l'écoute me parlais de Marie Thérèse de Savoie sans jamais rien dire.. Malheureusement, a l'âge de mes 15ans printemps ma gouvernant me dit que je devais retourner au près de ma famille. Je partie sans dire au revoir a Henri. Je ne voulais pas pleure devant lui. Je partie en caresse en pleurant jusqu'aux chez moi.

Les années passère sans que j'aille un autre homme dans ma vie. Mon très cher père étais vraiment déçu de voir sa famille non mariée même encore avec l'agée de 20 printemps. Il décida dont m'envoyer en france et pour être la dame compagnie de son altesse Marie -Thérèse. Je repartie donc chez moi pour me rendre en France. Mon arrive je fut vraiment accueilli par la princesse Marie Thérèse elle-même. Je fut honoré de cette accueilli. Je fut reste a ses côtés pendant 3ans sans donner ma main un homme montre le moindre attache aucun un homme.

Quand tout a coup je fut dans les salons avec compagnie de son altesse. Je reconnue l'aime que j'amais depuis ma tendre enfance. Je reste côtés de son altesse sans dire ni faire. Puis quand son altesse fut enfin endormir et j'aille dans mes appartement me change enfila une belle robe mauve avec des dimant au niveaux du bustier. Je m'arrange un peu puis je sortie de mes appartement en souriant. Je marcha dans les couloirs en sualant tout les hommes sur le passage. J'arrive a la cave ou j'avais pas vraiment habitude d'aller. J'avais entendu dire que les serviteurs et les servante dormir. Je cherche la chambre d'Henri. Je la trouve et je pogne puis entre dans la chambre.

Bonsoir Herni je m'excuse de venir vous voir aussi tard.

Je reste devant la porte en le regarde de bas vers le haut. Il avait vraiment changé il était bel homme séduisant. Faut dire que même a l'époque il était bel il avait juste encore plus beau. Je me demandais comment il allait réagir me voyant devant lui en se moment. Je m'approche de lui tout doucement en le regardant droit dans les yeux et lui dit:

Je suis si heureuse de vous revoir. Ses années étais bien longue sans vous ne pouvez même savoir comment.


Dernière édition par Teodora Cotanto le Jeu 17 Mai - 16:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Henri Cloirec

«»


Messages : 110
Date d'inscription : 17/04/2012
Localisation : dans l'ombre de la comtesse d'artois

Précieuses Ridicules
Jukebox: Canon de pachebel
Rang: Garde
où en sont les ragots?:
3/24  (3/24)

MessageSujet: Re: Les retrouvailles après tout ses années PV Henri   Ven 20 Avr - 21:05




« Les retrouvailles après tout ses années»
By Téodora Contanto et Henri Cloirec



    Il fait bon de vous revoir ma chère après toutes ces années. ♥



J’étais enfin en pause après avoir fais mes 18 heures de services d'affilée auprès de la Comtesse d'Artois, il me restait à peu près cinq heures et quinze minutes de pause, et je devais être dans mon bain, un simple baquet rempli d'eau dans ma chambre, depuis disons quarante cinq minutes, lorsqu'une personne vint toquer à ma porte et entrer dans la foulée, j'avais à peine eu le temps de me lever, je mis vite une serviette autour de mes jambes pour respecter une certaines pudeur, puis je regarda la personne qui était entrée. C'était au vu de la tenue et de ma qualité des vêtement que je su que comtesse une comtesse, mais que ferais donc une comtesse ici, et s'il était arrivé malheur à Marianna???? Je sens que pour le coup je me sentirais très mal. Sans compter que ma visiteuse du moins son visage me rappelait quelqu'un, qui je ne saurais le dire.

Bonsoir Henri je m'excuse de venir vous voir aussi tard.


Elle me connaissait à moins que ce ne soit qu'une vulgaire farce. Attendez je reconnais cette voix, c'est celle de cette fille qui avait travaillé avec moi fut un temps, dans les cuisine de la famille régnant sur la Savoie depuis Turin. Comment qu'elle s'appelait déjà?? Argh j'ai oublié, et dire que le jour ou elle était partie, je voulais lui offrir un petit chien, qui maintenant est devenu fort et rapide et qu'il sert aux chasse à courre du Prince de Savoie. En tout cas elle était devenu magnifique. Eurekaaa, enfin, je m'en souviens de son nom.

Je suis si heureuse de vous revoir. Ses années étais bien longue sans vous ne pouvez même savoir comment.

Et moi donc Téodora Cotanto, si vous saviez à quel point vous m'avez manquez, pourquoi ne m'avez vous pas écrit, et surtout pourquoi ne pas m'avoir dis au revoir la dernière fois, j'ai cru que vous m'en vouliez. S'il vous plait pourriez vous vous tournez??? j'aimerais me sécher et me vêtir convenablement.


Après m'être séché, je me revêtis d'une chemise blanche en soie et d'un sous vêtement blancs de chaussettes noirs et d'un pantalon noir. C'était bizarre, moi qui suis pudique, et qui n'ose me montrer dans le plus simple appareil devant une femme, la c'était tout différent avec Téodora, j'avais même quelque désirs dont je tairais l'existence de peur qu'elle ne sois mariée ou fiancée. Sachant que c’était de l'amour, je ne voulais pas souffrir en apprenant qu'elle appartenait à un autre. Après tout elle est comtesse et je ne suis qu'un gueux



Dernière édition par Henri Cloirec le Sam 19 Mai - 19:36, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Teodora Cotanto

«»


Messages : 54
Date d'inscription : 27/02/2012
Localisation : a la cours de France

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: Comptesse de San Marco
où en sont les ragots?:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les retrouvailles après tout ses années PV Henri   Ven 20 Avr - 23:54

    Il fait bon de vous revoir mon cher après tout ses années. ♥



Depuis que j'étais une la dame de compagnie son altesse la princesse de France. Je n'avais pas beaucoup de temps non plus a moins. J'étais arrive depuis quelques jours et mes appartements même encore fini même je peux loin d'être prêt. Mes valises était encore tout ouvert c'était un vrai bordel. Faut dire que après mon service auprès de son altesse Marie-T j'étais fatigué que je faisais juste me coucher sans rien faire d'autre. Il y a quelque jours de cela j'ai revenue un homme qui faisait partir de ma tendre enfant. J'avais pris plusieurs avant de décider d'aller lui parler il était vraiment occupé et j'étais pas prête a lui. C'était dure pour il avait été le premier homme dont je suis tombé amoureuse. Ce soir, j'avais décidé d'aller le voir. J'avais habitude de me marche dans la cave. Il faisait froid et ça me faisait plus peur. Mais je devais lui je devais le voir. J'arrive enfin de sa petite cellule. Wow il dormais la dedan c'était vraiment petit.

J'entre sens attendre de répondre. Je le vis nu devant moi. Je le regarde l'admire. Il était comment dans mes souvenirs. C'est alors que je remarquaedans quoi il avait c'était loin d'être propre et luxe comment mes appartements. Je trouvais cela vraiment triste pour lui. Je le regarde toujours dans les yeux sans vraiment savoir il serais me reconnaître. Moi je l'avais jamais oublié même pendant toutes ses années. Lorsqu'il me dit que je lui avais vraiment manqué se me fis chaud au coeur. J'avais été incapable et j'avais peur montrer faible a l'époque.

Je n'avais point mon cordonnée mon cher Henri.. C'était jeune a l'époque je crains que vous dire au revoir m'aurez encore fait plus de peine mon cher. Comment vous vouloir vous n'avez jamais rien faire qui aurez pue me blesser mon cher..

Quand il me dit de me tourner. Je ferme les yeux pendant moment et quelque souvenir d'enfance revena dans ma tête. C'est fou comment j'étais bien a cette époque-là, mais les choses avait changé. J'étais devenue vraie dame maintenant. J'ouvri les yeux et Henri était habille. Je m'approche de lui et mit une main sur son visage. Puis je lui dit:

J'espère que vous serez excuser car je ne supporterais pas d'être séparer de vous a nouveaux. Pendant tout ses années vous pouvez pas imaginer a quel point j'ai souffert sans vous avoir près de moi.


Je le regarde dans les yeux. Son regard était toujours le même. Je lui caresse toujours la joue avec ma main. J'étais tellement heureuse de le revoir que j'étais presque un bord des larmes. J'aurais penser le revoir ici a la cours de france. C'était pour un honneur de le voire devant mes yeux. Je me demandais si il ressentais la même chose que moi depuis toute ses années. Il aurais bien pue tomber amoureuse d'une autre que moi.


Dernière édition par Teodora Cotanto le Dim 22 Avr - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Henri Cloirec

«»


Messages : 110
Date d'inscription : 17/04/2012
Localisation : dans l'ombre de la comtesse d'artois

Précieuses Ridicules
Jukebox: Canon de pachebel
Rang: Garde
où en sont les ragots?:
3/24  (3/24)

MessageSujet: Re: Les retrouvailles après tout ses années PV Henri   Dim 22 Avr - 10:49




« Les retrouvailles après tout ses années»
By Téodora Contanto et Henri Cloirec



    Il fait bon de vous revoir ma chère après toutes ces années. ♥




Je sentais son regard se poser sur moi, j'étais encore nu, mes mains tenant tant bien que mal la serviette, bizarrement moi qui suis de nature pudique et bien la son regard, non pas son regard mais plutôt sa façon de me regarder, et ce qui est le plus bizarre ce n'est pas que je me sentais mal à l'aise non, je me sentais magnifique, et dire qu'en temps normal j'ai un complexe parce que je me trouve trop musclé et trop bronzé. Et oui vous avez bien lu, je me trouve trop musclé et pourquoi me direz vous ??? Parce qu'à Versailles les avorton et les grassouillet ressemblant à des cachets d’aspirine on les plus belles femmes.

Je n'avais point mon cordonnée mon cher Henri.. C'était jeune a l'époque je crains que vous dire au revoir m'aurez encore fait plus de peine mon cher. Comment vous vouloir vous n'avez jamais rien faire qui aurez pue me blesser mon cher..

Vous saviez pourtant où je travaille ma douce amie. et vous savez que ma famille n'a jamais quitter le service de la famille de Savoie. Pourquoi en aurais je fais différemment???

Je la regarda fermer les yeux pendant ce moment où je m'habillais, parfois elle souriait, je continuais donc à me revêtir, même si j'avais le désir qu'elle me caresse, mais pourrais je lui dire, non je ne pense pas ??? A peine, j'eusse finis de me revêtir qu'elle ouvrit les yeux et elle s'approcha de moi et elle mit une main sur mon visage. Je lui prit la main et je l'embrassa tendrement, je me colla à elle pour humer son odeur. Quel parfum délicieux qu'elle avait. J'aimais bien son odeur.

J'espère que vous serez excuser car je ne supporterais pas d'être séparer de vous a nouveaux. Pendant tout ses années vous pouvez pas imaginer a quel point j'ai souffert sans vous avoir près de moi.


J’espère bien si vous saviez quand vous êtes partis combien vous m'avez fais souffrir, j'ai tenter de vous oubliez mais rien n'y faisais.


On se regarda droit dans les yeux. Son regard était toujours le même. Elle me caressa à nouveau la joue avec ma main. Je savait qu'elle était heureuse de me revoir, cela se voyait à son sourire et à son visage. Jamais je n'aurais pas pensée de la revoir ici à la cours de France. C'était pour un honneur de la voir devant mes yeux. Qu'avait elle bien plus faire pendant tout ce temps. Je l'aime cette femme, pas autant que la comtesse mais je l'aime.


Est ce que tu m'aimes Téodora??? Pour souffrir, il faut aimer.


Sans attendre de réponse je l'embrassa en lui tenant le menton. Je la souleva délicatement pour la déposer sur mon lit. Je lui caressa les cheveux tendrement. Je soupira de joie et lui tendis un paquet de lettres.

Je devait te les envoyer mais comme tu ne m'a jamais dis ou tu vivais je n'ai jamais pu te les envoyer.



Dernière édition par Henri Cloirec le Sam 19 Mai - 19:36, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Teodora Cotanto

«»


Messages : 54
Date d'inscription : 27/02/2012
Localisation : a la cours de France

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: Comptesse de San Marco
où en sont les ragots?:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les retrouvailles après tout ses années PV Henri   Dim 22 Avr - 16:35

    Il fait bon de vous revoir mon cher après tout ses années. ♥



J'étais arrivé dans sa chambre et j'entre sa pogne. Il était en train de prendre son bain. Je le regarde de bas en haut. Il était devenue un homme bien muscle. Je le regarde en me mordant les lèvres. Il était vraiment magnifique. Je me senti tellement niseuse lorsqu'il me dit qu'il avait toujours étais au service des familles Savoie. Je soupira je sentais vraiment nulle et le regarde dans les yeux.

Bien je ne savais pas que toute ta famille travail pour la famille Savoie. Je ne sais tu aurai pue partir. Nous savons jamais mon cher.

Il me demande de retourner pourquoi il s'habille. Je préfère ferme les yeux. Pendant moment je repassais à mes souvenirs de mon enfant je souris j'étais bien a cette époque. Lorsqu'il fut habille j'ouvrit les yeux et m'approche de lui. Je mis une main sur son visage et qu'il envèle prit dans la sienne. Je lui caresse la main et il embrasse je prolonge le baiser. Je blotti dans ses bras humer son odeur il sentais toujours aussi bon. Je pouvais sentir ses muscles contre moi. J'étais toujours dans ses bras et je sentais tellement blotti dans ses bras je pourrais être toute la vie dans ses bras. Par contre, tout comment lui nous avions des devoirs faire auprès de la comptesse de Savoie. Lorsqu'il me dit quand j'étais partie je lui avais fait de la peine. Je le regarde dans les yeux.


Je suis vraiment désole je ne savais pas c'étais dure essaie de oublier pendant tout ses années.

Je le regardais dans les yeux et il me regardai aussi. J'avais beau souriant nous pouvions voir dans mon visage. Que j'étais vraiment heureuse de la voir revoir devant moi. Lorsqu'il me demande si je l'aimais. Je le regarde dans les yeux. Je pris une bonne respiration. Puis je me lance et le regarda.

Oui je vous aime Henri. Je vous aime depuis l'âge de 10ans. Et vous est-ce que vous aime?

Quand il embrassa à nouveau je lui renvoi avec amour cette fois. Il me souleva et me couche sur son lit. Je mis donc ma tête sur son torse et je ferme les yeux pendant moment. Je n'aurais jamais penser être dans ses bras et le revoir. Quand il me m'a parle de lettre. J'ouvris les yeux et le remonta la tête.


Je suis vraiment désole ne point t'avoir donner mon adresse. Puisse-je les avoir je prend le temps de lire un par un.


Je voulais relire tout ses lettres pouvoir savoir ce qu'il avais pense de moi pendant toutes ses années. Je me demandais même ce qu'il ressentais vraiment pour moi. S'il était toujours aussi amoureux de la comptesse de Savoie. Je me parle encore quand il me parlais tout les jours regarde comemtn belle et regarde se qu'elle vien de faire. Je n'étais point jalouise j'étais juste habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Henri Cloirec

«»


Messages : 110
Date d'inscription : 17/04/2012
Localisation : dans l'ombre de la comtesse d'artois

Précieuses Ridicules
Jukebox: Canon de pachebel
Rang: Garde
où en sont les ragots?:
3/24  (3/24)

MessageSujet: Re: Les retrouvailles après tout ses années PV Henri   Mer 9 Mai - 17:32




« Les retrouvailles après tout ses années »
By Téodora Contanto et Henri Cloirec



    Il fait bon de vous revoir ma chère après toutes ces années. ♥



Un souvenir me revint en mémoire, celui du jour où Téodora Contanto était partie sans me dire au revoir quand j'étais à Turin, il me faisait vraiment très mal, combien de temps il m'avait fallu pour ne plus souffrir cela je ne le sais plus, j'en étais fort triste et par chance cela ne ce voyait pas:

Ce matin la je m’étais levé très tôt, j'en avais profiter pour me laver, je m’étais promener dans Turin, vide à cette heure mais cela me permettait d'aider une fleuriste qui m'offrit un bouquet de rose rouge, continuant de flâner je recherchais d'autres cadeaux que je pouvais offrir à Téodora, en arrivant et tenant au bout d'une laisse un petit berger allemand à l'entrée du palais Turinois, je vis un carrosse avec les armoiries vénitiennes quitter les enceintes du palais, ne tiltant pas de suite, je me rendit aux appartements de Toédora, quelle fut ma stupéfaction quand je vis la chambre toute vide. Lorsqu'une des suivante de Marianna, m'annonça la nouvelle, et que Téodora était au courant depuis une semaine j'en eu le coeur Brisé. J'offris le bouquet à la princesse Marie Thérèse de Savoie, qui le plaça dans un vase, pensant que c’était un cadeau d'un admirateur secret. Je sais vous me direz que c'est une chose à une pas faire, mais bon, quand on a un rendez vous et que l'on a tout prévu qu'est ce qu'on fais???? Moi je l'ai offert à la fille que j'aimais le plus au monde, mais que je savais qu'entre elle et moi il n'y aurait jamais rien et cela est fort dommage. Un amour impossible et à sens unique.

Et voila le souvenir tel qu'il était, Il en étais tellement douloureux, que j'en pleurais encore parfois, alors que je suis seul dans ma cellule alors imaginez mon état maintenant que je la revois. j'étais litteralement angoissé. Javais peur de la perde, comme je l'avais perdu jadis


Bien je ne savais pas que toute ta famille travail pour la famille Savoie. Je ne sais tu aurai pue partir. Nous savons jamais mon cher. Je suis vraiment désole je ne savais pas c'étais dure essaie de oublier pendant tout ses années. Oui je vous aime Henri. Je vous aime depuis l'âge de 10ans. Et vous est-ce que m'aimez? Je suis vraiment désolé ne point t'avoir donner mon adresse. Puisse-je les avoir je prend le temps de lire un par un.

Je lui tendis le paquet de lettres et je m'assis Je réfléchissais intensément à ce que je devais répondre, je ne voulais pas la vexer.

Je vous crois quand vous me dites que vous êtes désolé. et je vous aime depuis la même époque que vous.

Je ne pus m’empêcher de l'embrasser à nouveau, cette fois en l'allongeant sur mon lit. Je lui caressa la joue tout en l'embrassant.



Dernière édition par Henri Cloirec le Sam 19 Mai - 19:35, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Teodora Cotanto

«»


Messages : 54
Date d'inscription : 27/02/2012
Localisation : a la cours de France

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: Comptesse de San Marco
où en sont les ragots?:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les retrouvailles après tout ses années PV Henri   Jeu 17 Mai - 16:59

    Il fait bon de vous revoir mon cher après tout ses années. ♥




Pendant tout ses années je m'en été voulais de pas avoir pue lui dire au revoir comment j'aurais aimer le faire. Mais je me sentais incapable de pouvoir lui dire au revoir. Je devais le voir se jours mais nous allons avoir notre premier rendez vous. Ma gourvenante étais venue me marche et m'avait prépare en me disant que temps le pour moi était venue de retourner chez mes parents. Je savais environ depuis semaine je devais partir mais je ne savais pas le jour de mon départ.

Je resorti de mes pensée et je le regarde pendant moment. Je lui avais demande me donner les lettres qu'il avait écrit. Je prendre le temps de tout les lire et avec plaisir. J'étais vraiment heureuse de le revoir mais la fois angoissé j'avais peur de voir le quitter ou blesser. Je savais très bien qu'il n'aime pas me voir parler a le Duc Malek nous étions aimer et nous parlons tout et de rien. Je savais très bien que Henry était fort jalouis du Duc qui avait tout les dame a ses pieds. Bref je le regarda et l'écoute quand il me dit qu'il me croyais que je lui dit que je fut désole je souris.

Je suis contente que vous pardonnier.. Je ne sais pas vous êtiez amoureux de moi depuis la même époque.


Lorsqu'il l'embrasse je le lui prolonge la baiser. Nous étions allonger l'un contre l'autre dans son lit. Je sentais mon coeur battais très fort dans ma poitrine je pense que je n'avais jamais ressentie de telle sentiment pour personne avant. Je frisonnant en sentais sa main contre ma joue. Pendant les nombreux party a la quel je participais a la cours plein d'homme me fesais l cours mais moi je voulais rien savoir car mon coeur étais déjà a Herny pour le reste de ma vie. Je lui caresse le torse tout en le regardant dans les yeux. J'étais tellement bien que je voulais pas partir mais je sais que les moments que je passais avec lui étais court et sa prenais du temps avant qu'on puisse se revoir.

Je peux reste ici et dormir avec vous. Je me sens tellement bien colle contre vous Henry.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Contenu sponsorisé

«»



MessageSujet: Re: Les retrouvailles après tout ses années PV Henri   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les retrouvailles après tout ses années PV Henri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après tout, c'est juste un café.
» Ludmilla ♣ Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» Des retrouvailles après de longues années (Fineldor)
» [Val d'Arryn] Retrouvailles après tant d'années (PV : Ashara)
» Il y a un temps pour tout [Pomona]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marie Antoinette , le printemps du règne :: Versailles :: Les Sous-Sols  :: ♦Chambre de Bonne :: Chambre D'Henri Cloirec-