Marie Antoinette , le printemps du règne
Bienvenue sur "Marie Antoinette, le printemps du règne" Connectez vous!


Louis XV est mort. Marie Antoinette jeune dauphine devient la reine de France...C'est le printemps du règne...
Nouveauté : Une intrigue a été lancée. Inscrivez vous pour y participer!
"Marie Antoinette le printemps du règne" vous souhaite la bienvenue!
N'hésitez pas à faire un tour dans la penderie du forum. De nombreux pré-définis : le comte d'Artois, Anne de Noailles,...
LE FORUM A UN AN!!! Pleins de nouveautés pour cet anniversaire!
Une battle rp c'est quoi? C'est LA nouveauté du forum. En savoir plus dans els décrets royaux!
NOUS RECHERCHONS UN JOUEURPOUR LOUIS XVI. important pour la suite
forum fermé
rendez-vous sur http://marieantoinetterpg.forumactif.org/

Partagez | 
 

 « I missed you » ft Marie Thérèse de Sardaigne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ Malek von Strömstad

«»


Messages : 112
Date d'inscription : 28/11/2011

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang:
où en sont les ragots?:
0/0  (0/0)

MessageSujet: « I missed you » ft Marie Thérèse de Sardaigne   Dim 26 Fév - 4:47

Il faisait plutôt terne à l'extérieur, le ciel était couvert de nuages et le Soleil ne semblait pas vouloir se poindre parmi ceux-ci. Pourtant, le temps était agréable, ni trop frisquet, ni trop chaud et il faisait bon se promener à l'extérieur. Le Suédois nouvellement revenu de son pays natal avait donc décidé d'amener sa chère amie Marie Thérèse faire une balade à l'extérieur. Elle lui avait tant manqué durant son voyage et ensuite, il avait été en convalescence. Il avait donc terriblement hâte de la revoir et de savoir ce qu'il se passait de nouveau dans sa vie.

Le lien qui les unissaient avait toujours été un peu étrange et même que quelques ragots circulaient sur eux. En fait, ils avaient une amitié très forte, qui allait au-delà de tout sentiments d'amours. C'était indéfinissable... Soit une très grande amitié, ou un lien fraternel. Mais ce qui était certain, c'est que malgré le fait que Malek ne connaisse la comtesse d'Artois depuis peu de temps, il se sentait très proche d'elle. Le duc sentait aussi qu'il pouvait être lui-même avec elle. Au début, elle était supposée lui apprendre les convenances de la Cour, ce qui, soit dit en passant, a été très bien fait, puis, Malek aussi a tenté de lui apprendre quelque chose. Car la comtesse semblait avoir perdu le goût à la vie, du moins, selon son opinion. Le Suédois l'avait vu très pieuse et à cheval sur les règlements, cherchant toujours les bons mots. Mais il savait qu'une autre femme se cachait sous ces apparences. Peu à peu, les deux amis se sont donc mis à s'amuser de plus en plus. Même que ces temps-ci, le plus grand amusement au duc était d'essayer de rendre le mari de la comtesse jaloux... Malek ignorait si cela allait marcher, mais il adorait voir le visage de Charles lorsqu'il entrait dans les appartements de sa femme et qu'il voyait le duc volage à l'intérieur. Que de plaisir!

Le duc marchait donc dans les jardins avec la comtesse à son bras, en homme galant, et une canne dans l'autre main, supportant ses pas claudicants. Ah! comme il avait hâte de se débarrasser de cette foutue canne! Il avait l'impression qu'elle nuisait à son charisme, ce dont il avait bien besoin pour se débrouiller dans une Cour telle que celle-ci!

Le Suédois tourna son regard vers son amie et un sourire attendri apparut sur son visage :

-Comme je suis content de vous revoir enfin! Cela semble faire une éternité! Alors, dites-moi, comment allez-vous?

La voix du duc était intéressée et son regard qu'il portait sur Marie aurait rendu jalouse plusieurs femmes. Il devait à cette femme son entrée à Versailles, c'est grâce à elle qu'il avait pu vivre autant de choses, faire de si belles rencontres. Sans elle, peut-être que cela ne se serait jamais passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Marie T de Sardaigne

«♣ The Most Happy ♣»


Messages : 435
Date d'inscription : 04/06/2011

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: princesse , duchesse d'artois
où en sont les ragots?:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: « I missed you » ft Marie Thérèse de Sardaigne   Dim 26 Fév - 11:50

Cheminant sous les ombres fraîches dispensées par le haut bâtiment de brique bordant le jardin-jard de Diane, Marie Thérèse avançait d’un pas aussi alerte que le leur permettaient ses souliers et l’élégance que se devait d’avoir toute femme à la Cours en compagnie de Malek / Le duc Suédois était enfin revenu à Versailles pour le plus grand plaisir de l’italienne . Sans lui , sa vie semblait plus triste , plus terne quoique son époux étant parti , elle eu le plaisir de jouir entièrement de sa personne .
Le bruit de leur conversation semblait parfaitement en accord avec l’esprit du lieu. Pourtant il aurait été étonnant que les sujets traités soient aussi légers qu’ils auraient pu paraître de prime abord. Et pour cause la jeune femme était bien connue pour son âme pieuse , en apparence . C’est que grâce à l’étranger , notre comtesse avait réussi à être elle-même , riant comme avant . Sa période de tristesse profonde semblait terminée et sa joie de vivre revenait . En effet , même si elle gardait son rôle de femme parfaite à la cour , une véritable nouvelle Marie Thérèse était née !
La jeune comtesse d’Artois mettait un point d’honneur à se tenir au courant du moindre changement à la Cours, de la plus petite rumeur, des intrigues les plus bénignes aux autres moins… Le savoir est l’un des piliers du pouvoir, particulièrement lorsque l’on est une femme en ces temps. Mais finalement, ce n’était qu’un jeu comme un autre, faire et défaire des relations, éclairer ou jeter dans l’ombre qui l’on voulait pourvu que l’on est assez de doigté.
Pour l’heure le couple ne semblait pas porté à de telles spéculations. La jeunesse est aussi faite pour être insouciante, n’est ce pas ? Arrivant non loin de la fontaine ornée d’une Diane chasseresse marie s’assit gracieusement sur l’un des petits bancs installés là à cet effet, faisant s’évaser le tissus de sa robe d’un bleu pâle autour d’elle. Elle fit signe au suédois de venir prés d’elle . Marie avait vu que ce dernier claudiquait et que sa convalescence n’était point terminé . Ainsi , il valait mieux pour lui s’assoir . dans cette position , bon nombre de courtisans , disaient qu’ils étaient amants mais il n’en était rien . Non ce n’était pas une amourette de passage . C’était bien plus . La comtesse avait le sentiment d’être proche de lui , comme un amour fraternel ou une amitié sincère . Elle savait que dans ces lieux , Malek pouvait être une des rares personnes ne la jugeant pas et la soutenant .
A ces pensées , un léger sourire naquit sur ces lèvres
Le charme et le calme du lieu, accompagnés de la musique de l’eau, et la Cours fut oubliée… pour un moment. Quelle avait rit avec lui lors des séances d’entrainements à la présentation ou lorsque Charles rentrait furax dans ses appartements , la voyant en présence d’un autre homme .
Voila une chose qui énervait bien notre héroïne ; Les hommes pouvaient trompés leurs épouses mais pas inversement . Non , qu’elle eu cette idée la , elle comprenait à présent ,que certaines femmes cherchent l’amour ailleurs

Comme je suis content de vous revoir enfin! Cela semble faire une éternité! Alors, dites-moi, comment allez-vous?



Marie lui sourit d’une manière franche ainsi qu’amical . Ne se souciant point de l’étiquette , elle fit glisser la main du duc entre ses doigts fin

-Et moi Donc Monsieur ! Savez vous comme je me suis ennuyer de vous tout comme de votre rire !


Elle marqua une pose , le regard pétillant ayant eu envie de donner une petite claque dans le bras de Malek en signe d’amusement

-Une éternité ! C’est bien peu dire , je commençais à me morfondre moi . Les femmes sont si stupides parfois quand au hommes , ils ne peuvent s’empêcher de venir chercher des avantages lorsque vous conversez avec !

Elle rit à cette observation qui était bien vrai à Versailles

-Je vais assez bien . Oui ce n’est pas pire ni mieux que lors de votre départ quoique mon époux vient de revenir ici et je ne sais comment agir avec .. Voyez vous j’ai peur qu’il cherche à nouveaux à me renvoyer dans un rôle qui ne me convient pas . Néanmoins j’espère qu’il goutera plus de plaisir à avoir une épouse brillante que norme


Elle baissa les paupières à cette évocation mais ne voulait point commencer à rechigner ni pleurer comme une jeune vierge . Non , c’était une femme de haut rang , une princesse , mère d’un fils ! Soudain , elle sourit de nouveau ! Elle ne devait pas gâcher leurs retrouvailles !Néanmoins , elle se demander si elle pouvait discuter de mariage avec Malek . cet homme charmant devrait peut être songé à prendre épouse ? Quoique elle ne souhaitait point avoir de rivale , pouvant l’empêcher de le voir


-Une fois que vous pourrez à nouveau courir sur vos deux jambes , j’ai un tas d’idées pour nous amuser monsieur ! Voyez vous je tiens bien à créer une sorte de petite cour , plus franche et surtout moins ennuyeuse murmura t’elle


Il est vrai que depuis quelques temps , la comtesse sortait plus , paradait dans les salons parisiens tous en faisant l’aumône , permettant de lui donner une certaine popularité dont elle n’avait pas à se plaindre

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Malek von Strömstad

«»


Messages : 112
Date d'inscription : 28/11/2011

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang:
où en sont les ragots?:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: « I missed you » ft Marie Thérèse de Sardaigne   Lun 27 Fév - 19:37

«-Je vais assez bien . Oui ce n’est pas pire ni mieux que lors de votre départ quoique mon époux vient de revenir ici et je ne sais comment agir avec .. Voyez vous j’ai peur qu’il cherche à nouveaux à me renvoyer dans un rôle qui ne me convient pas . Néanmoins j’espère qu’il goutera plus de plaisir à avoir une épouse brillante que norme »

Et sur ces paroles, Marie baissa la tête. Malek fût profondément désolé de la voir ainsi. Cette femme méritait tellement mieux que Charles de France comme mari. Dans un monde juste, elle aurait dû avoir un homme doux et passionné, qui faisait attention à elle autant qu'elle le méritait. Mais cela faisait bien longtemps que le Suédois avait fait la constatation que leur monde était tout sauf juste...
Le duc glissa un doigt sous le menton de Marie pour qu'elle relève son regard vers lui et Malek lui fit un doux sourire :

-« Marie, vous êtes une femme merveilleuse et accomplie, si cet homme tente de vous changer, c'est qu'il ne comprend pas qui vous êtes vraiment. Vous êtes assez forte pour vous battre contre ses influences et je sais que maintenant que vous avez goûté à la liberté et au plaisir, vous ne pourrez plus vous en détourner. »


Puis, contre toutes attentes, la comtesse d'Artois sembla éloigner ses pensées noires et un sourire éclaira son visage :

«-Une fois que vous pourrez à nouveau courir sur vos deux jambes , j’ai un tas d’idées pour nous amuser monsieur ! Voyez vous je tiens bien à créer une sorte de petite cour , plus franche et surtout moins ennuyeuse»

Malek rit à la remarque de la comtesse et lui serra légèrement sa main qu'il avait dans la sienne, puis déposa un baiser sur le dessus.

-« Vous voyez? C'est cela qui me manquait en Suède. Tout semble si terne comparé à Versailles. Vous m'apportez tant de joie, les heures ne semblent pas s'écouler en votre compagnie! »

Puis, le duc lui fit un sourire joueur, les yeux pétillants.

-«S'il vous plaît, donnez-moi un avant-goût des idées que vous avez pour me divertir, j'en meurs d'envie! Et vous savez, selon mon médecin je marcherai bientôt sans une canne, ce n'est qu'une question de jour. Alors, préparez-vous, car dès que je serai remis, nous nous amuserons comme des petits fous, je vous le promets! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Marie T de Sardaigne

«♣ The Most Happy ♣»


Messages : 435
Date d'inscription : 04/06/2011

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: princesse , duchesse d'artois
où en sont les ragots?:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: « I missed you » ft Marie Thérèse de Sardaigne   Mar 28 Fév - 10:55

Marie souriait paisiblement . Une légère brise se faisait sentir , libérant ainsi quelques boucles de son chignon . Sans ses fars et atouts , elle faisait à peine ses dix huit ans . Oui depuis le 31 ans Janvier , elle avait vieillit de quelques mois .Accompagnée de la reine , de gentilhomme et de ses amies , tous étaient allaient à un bal masqué à Paris dans le but de follement s’amuser .
La soirée avait fini bien tard mais elle regrattait que Malek n’eu point pu être la .

Marie, vous êtes une femme merveilleuse et accomplie, si cet homme tente de vous changer, c'est qu'il ne comprend pas qui vous êtes vraiment. Vous êtes assez forte pour vous battre contre ses influences et je sais que maintenant que vous avez goûté à la liberté et au plaisir, vous ne pourrez plus vous en détourner. »


Elle baissa les yeux . Depuis sa plus tendre enfance , la petite savoyarde avait était habitué à ne pas être complimenté .Plus jeune , elle c’était contenté d’obéir à ses gouvernantes ainsi que de bien se tenir en public .Néanmoins , bien que n’étant pas la fille ainée , elle adorait sa mère . Franche , belle et droite , la souveraine était l’image même d’une reine . D’origine Espagnol , elle avait amenée avec elle une certaine sévérité .
Chanter , coudre , danser puis avec l’age savoir réfléchir tel avait étaient les enseignements de l’italienne . D’ailleurs lorsqu’elle avait du poser pour le peintre français , Marie n’avait rien dit . Durant un mois , elle avait était au centre des attention ! Grandes tenues , dance , musique tous était fait pour la mettre en avant . Si elle avait du accepter de ne jamais devenir reine , l’idée de vivre dans la brillante cour de France , ne lui avait point déplu . Puis ses parents l’avaient investit d’une mission . Si Marie Josèphe avait du mal à y faire sa place et donner des enfants à son époux , sa cadette , y réussirait .
Ainsi , lorsque Malek , parla , comme une fillette , elle rougit .Néanmoins tel un oiseau , elle se dressa sur ses deux jambes

-Comme vous y aller ! Merveilleuse je ne sais , mais il est vrai qu’a présent ,je suis plus forte ! Je ne veux point passer mes journées à coudre et prier ! Sinon je vais pourrir sur pied tel une fleur
ajouta t’elle en riant avant de reprendre un air plus grave
-Il est vrai que je ne redeviendrais plus sa stupide petite chose . Ce temps est révolu . J’aspire à vivre pour moi-même [/b]chuchota t’elle .

Une question trotta dans son esprit ! Elle se mordait la lèvre puisque celle ci n'avait rien de très catholique ...
Le bruit de la fontaine , lisse puis chaotique , attira la jeune demoiselle .Oubliant totalement l’étiquette , elle enleva délicatement une à ses chaussures afin de déposer ses pieds dans l’eau glacé . C’était comme une renaissance pour elle . Si elle respectait son époux , si elle l’aimait , jamais plus , il ne lui dicterai sa conduite . Marie Thérèse avait un plan plus machiavélique pour faire son trou à la cour .On critiquait la reine ? Marie serait son exact opposée !
En effet , douce , pleine d’esprit , généreuse voila qu’elle serait sa ligne de conduite .
La jeune comtesse attirait de plus en plus des artistes chez elle , faisait l’aumône , parrainait des orphelinats mais sortait aussi le soir pour aller danser .
On la voulait mère ! A la bonne heure ! Loin de devenir un ventre ou une poule pondeuse , elle déciderait à présent quand elle pourrait avoir des enfants puisque son époux allait butiner d’autre fleurs . Il pouvait la tromper avec des gourgadines assez sottes pour croire à un rêve , elle n’en avait cure à présent . Néanmoins , elle n’accepterai plus d’être humiliée en public et se fera un plaisir pourchassée , celles qui souhaiterait sa place .
Forte de sa position de mère , elle se savait presque intouchables . Mais , il était facile d’enjôler un homme ! Ainsi , elle avait décidée de recruter comme demoiselles d’honneur , les plus belles filles de Versailles mais aussi les plus idiotes . Celle la serait forcément mise en avant lorsque Monsieur viendrait . Elle rit nerveusement . Deviendrait t’elle une mère maquerelle ? Non loin de la mais elle saurait imiter Catherine de Médicis ou lus récemment la marquise de Pompadour
Quant aux plus instruites , la comtesse veillerait sur elle comme une chatte sur ses petits , en intégrant plusieurs femmes de sa famille afin de l’entourer

LA soleil essayait de poindre le bout de son nez , discrètement cependant .Elle rit lorsque Malek , lui embrassa légèrement la main . Voila un homme distinguée avec qui , elle s’entendait à merveille pour le plus grand désespoir de Charles


Vous voyez? C'est cela qui me manquait en Suède. Tout semble si terne comparé à Versailles. Vous m'apportez tant de joie, les heures ne semblent pas s'écouler en votre compagnie! »


Telle une enfant , elle envoya de l’eau de la fontaine vers l’étranger qui était enfin de retour . Elle avait tant envie de légèreté et de s’amuser bien évidement .

-Oh je suis heureuse alors de savoir que je vous ai manquée Monsieur !


Puis elle se releva , posant gracieusement ses mains sur ses hanches
-C’est que je vous suis indispensables alors déclama t’elle en riant . Revenant vers lui à pas de loup , elle murmura
-Croyez vous qu’allez à la messe soit divertissant ? ajouta t’elle en allant jusqu'à la hauteur de la bouche de l’homme . Il y’avait bien longtemps , qu’elle n’avait pas approchée quelqu’un d’aussi prés .Marie le regarda dans les yeux puis déposa sur sa joue , une légère petite claque dans le but de le taquiner
-Mais il y’a de très bon gâteaux en Suède et surtout de jolie blonde dit t’elle en détachant sa chevelure brune avant de rire à nouveau


S'il vous plaît, donnez-moi un avant-goût des idées que vous avez pour me divertir, j'en meurs d'envie! Et vous savez, selon mon médecin je marcherai bientôt sans une canne, ce n'est qu'une question de jour. Alors, préparez-vous, car dès que je serai remis, nous nous amuserons comme des petits fous, je vous le promets! »


Elle s’assit de nouveau prés de lui , les yeux grand ouvert .

-C’est une formidable nouvelle alors ! Je suis heureuse de retrouver prochainement le jeune homme que vous êtes et non une personne âgée . Je crois que bien vite nous déclineront
… chuchota t’elle avant de reprendre plus haut

-Dans ces conditions , comptez sur moi , je vous suivrai jusqu’au bout de la nuit ! Sachez que j’essaye de trouver des sorties autre que les bals de Versailles ou les concert de musique qui n’en finissent plus ! Non Non non ! Avec vous je suis sure de rire comme toujours . Alors outre aller au théâtre ou à l’Opéra , j’ai eu une idée qui va surement vous plaire , ainsi qu’a Yolande et bon nombre d’autre personne …


La comtesse savait la nature des sentiments entre ses deux amis . Ainsi , ce n’était pas un problème pour elle de l’évoquer

-Je sais de source sur que Madame de Châteauneuf va organiser une réception grandiose chez elle à Paris [/b
]dit t’elle avant de marquer une pause
[b]-Or Le roi nous interdit de quitter l’enceinte du château … mais si nous sommes déguisé et partons en pleine nuit .. nul ne le saura
chuchota t’elle d’une voix de velours



-D’ailleurs cette dame m’a autrefois manquée de respect ainsi qu’a votre amie ! Nous mourrons d’envie d’aller nous venger mais de manière officieuse bien sur !


Elle regarda Malek avec ses grands yeux sombres

-]b]Ne vous fâchez pas , mon cher ? Vous savez que je ne suis guère de nature méchante mais lorsqu’on se moque de moi , il faut savoir que dans ce cas je peux devenir perfide puis sortir masqué sera follement excitant
!ajouta t’elle le sourire au lèvres . A cet instant , elle le regardait de manière si séduisante qu’il eu était dur de résister

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Malek von Strömstad

«»


Messages : 112
Date d'inscription : 28/11/2011

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang:
où en sont les ragots?:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: « I missed you » ft Marie Thérèse de Sardaigne   Jeu 1 Mar - 5:25

Durant leur conversation, la jeune comtesse se dirigea vers la fontaine proche d'eux pour si tremper les pieds. Malek rit, amusé par la légèreté de Marie et aussi par son comportement qui changeait de plus en plus. Comme son mari ne devait pas en être heureux! Marie prenait de plus en plus ses propres décisions et faisait aussi preuve de jugement quant aux règles de l'étiquette qu'elle devrait à tout prix suivre et celle qu'elle pouvait se permettre d'enfreindre. Au tout début de leur amitié, la comtesse d'Artois n'aurait assurément pas fait un tel geste, car elle aurait craint que des ragots ne circulent à son sujet ou que son image ne ternisse. Maintenant, elle faisait preuve d'une grande liberté de conscience et cela lui allait à ravir.

Le duc suivit donc Marie proche de la fontaine et ria de plus belle lorsque la jeune femme l'éclaboussa d'eau.

- « Je vous ferais bien la même chose par vengeance, mais je crains d'abîmer cette robe qui a dû coûter si cher à votre époux, il va m'assassiner si je fais un tel geste! », fit-il, en riant.

Marie s'approcha alors de lui, avec un regard presque enjôleur. Heureux pour Yolande qu'il soit aussi amoureux d'elle, car n'importe quel homme aurait assurément tombé sous le charme de la nouvelle comtesse d'Artois qui était si amusante et si sûre d'elle.

- «C’est que je vous suis indispensables, croyez vous qu’allez à la messe soit divertissant ? », fit-elle, tout près de lui, si près qu'il pouvait sentir son souffle sur ses lèvres. Le duc ne cilla pas, son regard dans le sien. Mais à quoi jouait-elle? Bien qu'il était habitué à s'amuser avec la comtesse et que ses dames de compagnie croyaient souvent qu'il était son amant, Malek devait bien se dire que ce comportement était des plus nouveaux. Mais il décida de le prendre à la légère, comme toutes les choses qu'il faisait en compagnie de Marie.

- « Oh! Quel péché venez-vous de commettre! J'en suis totalement outré, chère comtesse, moi qui vous croyait si pieuse! »
, dit-il, avec un air moqueur et un léger sourire aux lèvres. »

La comtesse mentionna alors les gâteaux en Suède, ainsi que les jolies blondes. Le duc lui répondit donc avec un sourire charmeur que les brunes l'attiraient beaucoup plus, avec leurs charmes énigmatiques.

Ensuite, Marie se rassit près de lui et lui proposa ce bal masqué à Paris, organisé par une ennemie à la comtesse et à sa chère Yolande. Malek fit mine de penser un moment, puis se retourna vers Marie, qui le regardait d'un air envoûtant. C'est donc avec le même regard et un sourire joueur sur ses lèvres que le duc répondit d'une voix chaude :

- « Et quel plan avez-vous pour faire souffrir cette Madame de Châteauneuf? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Marie T de Sardaigne

«♣ The Most Happy ♣»


Messages : 435
Date d'inscription : 04/06/2011

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: princesse , duchesse d'artois
où en sont les ragots?:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: « I missed you » ft Marie Thérèse de Sardaigne   Mar 13 Mar - 21:35

Comme les mots se succédaient les uns aux autres, la comtesse d’artois finit par oublier tout ce qui l’entourait, ainsi que le charme de la musique peut agir sur celui qui l’écoute. Mais la représentation n’était apparemment pas au point, ou bien Lachesis s’était un instant assoupie sur son ouvrage, car alors que la jeune femme une première fausse note vint troubler l’harmonie ambiante, bruit sec de branches qui se brisent et se cassent, froissement des feuilles maltraitées.

Relevant brusquement la tête, ce fut pour voir un mélange de tissu, de verdure et de chevelure fondre vers le sol et finir en une chute pour le moins comique, que n’auraient pas reniée les comédiens de la Comedia dell Arte.

Elle souriait simplement . D’ailleurs , elle n’avait plus envie des fastes de la cour , ni de cette terrible étiquette.

- « Je vous ferais bien la même chose par vengeance, mais je crains d'abîmer cette robe qui a dû coûter si cher à votre époux, il va m'assassiner si je fais un tel geste


C’est à cet instant , qu’un rire plus qu’enfantin mais franc sortit de sa bouche ! Il y’avait bien longtemps , qu’elle n’avait été de si joyeuse humeur .
Alors sa lèvre passa délicatement entre ses dents

-Oh vous savez , vous pourrez faire d’autre choses pour lui déplaire
murmura t’elle laissant planer le doute ou plutôt l’ambigüité de ses propos ajoutant

-Comme repasser du temps avec moi !
Déclama t’elle en se levant tel les cantatrices


Ni aménité, ni suspicion dans le ton qui fut employée, seulement les intonations de quelqu’un de suffisamment habitué à donner des ordres pour que la dureté ne soit pas synonyme d’agressivité. En vérité, si l’on exceptait l’accent d’autorité qui habitait indéniablement les mots, il n’y avait pas trace du moindre sentiment. En revanche si les sourcils s’étaient légèrement froncés, la bouche tendait à sourire de la situation, marquant l’indécision de la comtesse Et bien sûr le regard exprimait toute la foule de questions qui se pressait ! Elle ne savait pas comment aborder son voyage en Suéde mais elle n’hésiterait pas à essayer d’obtenir quelques renseignements .


« Oh! Quel péché venez-vous de commettre! J'en suis totalement outré, chère comtesse, moi qui vous croyait si pieuse! »


A nouveau , le rire s’empara de son être .Il était si surprenant d’entendre la si pieuse marie dire des choses presque blasphématoire . Elle eu envie à ce moment de se signer mais quoiqu’elle savait Malek peu enclin à la religion , Marie ne savait pas comment il réagirai . Alors doucement ,elle baissa son regard

-Cela est si horrible ? Pensez vous que je devrais aller me confesse
r ajouta t’elle en se dressant sur la pointe de ses pieds

Oh non ,elle n’avait pas envie de se morfondre ! Un prêtre l’aurait , encore une fois , sermonner alors qu’elle n’avait rien fait


-Peut être vous seriez vous découvert une envie d’entrée dans les ordres , chose qui m’arrangerait

Elle sourit à son évocation des brunes , peu aimés en ses temps . Non , les belles femmes au teint diaphane , au grand front , au belles mains blondes ressemblant étrangement à Marie Antoinette plaisait à la cour . Quand à notre Marie , à part un admirable teint , rien de correspondait à ce tableau puisque une chevelure foncé encadrée un doux visage porcelaine .


Dieu Soit loué ! LE duc n’était pas offusqué par son idée et ne le lui avait pas reproché . Tel deux vieux amis de longues dates , elle passa son bras sous celui de l’homme afin de le garder plus près d’elle . Ses doigts pressèrent l’avant bras ducale . Il ne fallait pas voir une quelqu’un tentative de séduction , seulement un signe discret pour lui faire réellement comprendre qu’il était un de ses amis les plus cher

Et quel plan avez-vous pour faire souffrir cette Madame de Châteauneuf? »

-Bien , je me disais , que j’aimerais la ridiculiser aussi bien qu’elle le fit à mon arrivée mais de manière plus subtile . Je ne veux pas m’abaisser à son si bas niveau
dit t’elle








¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Contenu sponsorisé

«»



MessageSujet: Re: « I missed you » ft Marie Thérèse de Sardaigne   

Revenir en haut Aller en bas
 

« I missed you » ft Marie Thérèse de Sardaigne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marie-Thérèse d'Autriche ♣ La reine est dans la place ♣ Fini
» « Les reines ont été vues pleurant comme de simples femmes. »
» Faut-il vivre pour manger ou bien manger pour vivre ? [ Marie Thérèse ]
» La Famille Royale [1/5]
» On est sûr que je suis telle que le monde me voit ♡ Marie-Thérèse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marie Antoinette , le printemps du règne :: Versailles :: L'extérieur  :: ♦Les Jardins et Bosquets-