Marie Antoinette , le printemps du règne
Bienvenue sur "Marie Antoinette, le printemps du règne" Connectez vous!


Louis XV est mort. Marie Antoinette jeune dauphine devient la reine de France...C'est le printemps du règne...
Nouveauté : Une intrigue a été lancée. Inscrivez vous pour y participer!
"Marie Antoinette le printemps du règne" vous souhaite la bienvenue!
N'hésitez pas à faire un tour dans la penderie du forum. De nombreux pré-définis : le comte d'Artois, Anne de Noailles,...
LE FORUM A UN AN!!! Pleins de nouveautés pour cet anniversaire!
Une battle rp c'est quoi? C'est LA nouveauté du forum. En savoir plus dans els décrets royaux!
NOUS RECHERCHONS UN JOUEURPOUR LOUIS XVI. important pour la suite
forum fermé
rendez-vous sur http://marieantoinetterpg.forumactif.org/

Partagez | 
 

 Lettre à une amie chère...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ Malek von Strömstad

«»


Messages : 112
Date d'inscription : 28/11/2011

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang:
où en sont les ragots?:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Lettre à une amie chère...   Mer 25 Jan - 21:28

Lettre à Marie Thérèse, comtesse d'Artois

Ma chère Marie Thérèse,

je vous écris alors que cela fait déjà une semaine que je suis arrivé en Suède. Le monde ici me semble triste et terne. Je vous avoue que mon humeur n'est pas à son meilleur. Je mentirais si j'affirmais que je ne m'ennuie pas de Versailles.

Peut-être que je vais vous ennuyer à vous parler de ceci, mais je dois le dire à quelqu'un. Mon frère comptait terriblement pour moi et pourtant, je ne l'ai pas vu autant que j'aurais dû ces dernières années. De me retrouver dans le château où je passais mes jours à ses côtés me fait mal. J'aimerais tant être dans vos appartements en ce moment et pouvoir rire de tout et de rien. Ces moments de joie me manque.

Les gens de Suède semblent ne plus me connaître, je me rends compte que j'ai beaucoup changé de l'homme que j'étais auparavant. J'ai du mal à avoir du plaisir lors des bals, je n'éprouves absolument rien lorsqu'une jolie femme m'approche. L'absence de madame de Polignac me tue. J'aurais tant aimé qu'elle m'accompagne...

Et vous dites-moi, comment vous portez-vous? Se passe-t-il quelque chose de nouveau à la Cour? Je vous tout savoir, faites moi sentir comme si j'étais avec vous en ce moment à Versailles!

J'ai joins à cette lettre des petits gâteaux de Suède, ils sont très appréciés dans mon pays, j'espère que vous saurez les aimer également.


Sincèrement vôtre,

Malek von Strömstad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Marie T de Sardaigne

«♣ The Most Happy ♣»


Messages : 435
Date d'inscription : 04/06/2011

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: princesse , duchesse d'artois
où en sont les ragots?:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Lettre à une amie chère...   Sam 28 Jan - 21:42

Monsieur le duc ,

J’aimerai pouvoir commencer ma lettre en vous appelant par votre prénom mais vous savez bien qu’ »il » se mettrai à vouloir interdire vos lettres de ma parvenir .
Je ressent mon ami , si je retournais en Savoie , une fois passée l’excitation des retrouvailles , je ne sais dans quel état je me sentirai . C’est à cet instant , que je me dis que la cour et Versailles change les gens et si vous voulais mon avis pas forcément pour du bon . Je ne veux point vus ennuyer avec mes soucis , mais souvent , je me demande ceux qu’il reste de la jeune fille ingénue lors de mon arrivée .
Vous savez bien monsieur , que vous pouvez toujours tous me dire ! NE suis-je pas venue 100 fois vous conter mes déboires conjugaux à vous qui avait été une oreille si attentive . Je crois qu’ici , dans cet univers où chacun m’épie , vous êtes l’un de mes rares amis .
La fratrie est quelque chose d’important Malek (oui je l’ai écris !) . Elle nous permet de nous confronter au autres et de se soutenir mutuellement . Lorsque je vois ma sœur , la comtesse ici si distante , cela me fait de la peine . Votre peine est véritable et c’est toujours une fois les êtres chères partie qu’on se rend compte qu’ils étaient extrêmement important dans votre vie . Mais au lieu de sombrer dans le chagrin ainsi que le remords , pensez au bon moments passés ensemble , vous permettant de retrouver le sourire

Mes appartements ? Depuis votre départ , ils semblent dépeuplés de joie . Oh si bien sur je ris comme le veux l’usage , lit , chante , reçoit des dames et ambassadeurs mais rien d’excitant . Vos conseils et vos observations corrosive sur le monde d’ici me manque cruellement même si vous vous acquitter de votre rôle de parent en vous rendant en Suède . Il eu était égoïste de ma part de vouloir , vous retenir
Vous n’appréciez pas la compagnie des jolies femmes ? Ou est donc passés votre sourire ravageur ? J’espère que ce n’est pas moi qui vous est rendu si chaste si je puis dire .Quand à la duchesse , elle batifole comme si de rien était . Néanmoins , nous savons que ceci n’est qu’une façade pour ne point montrer son chagrin . Je sais qu’elle essaye de plus se consacrer à sa fille tandis que son époux … ne parlons pas de lui !
Cela est étrange puisque lorsque nous parlons de vous au passé , j’ai l’impression de raconter le souvenir d’un défunt ! Mais votre lettre et vos gâteaux (que je m’empresse de manger et de faire découvrir) nous démontre que vous pensez encore quelque peu à nous .

Les nouvelles de la cour ? Soit je me ferai votre espionne ! Vous voyez , vous este le seul à rajouter du piment à ma vie .
C’est assez calme quoique la guerre entre les maitresses du comte de Provence nous amuse tant ! Madame de Babi innove chaque jour dans l’espoir d’être vue et critique encore plus avec son esprits acérés , ceux qu’elle ne semble point prisé

Si une nouvelle me vint , la marquise du Mans à trébuché en pleine galerie des glaces la pauvres faisant échouer le complot de son époux visant à faire de ce dernier un ministre. LE roi en fut fort courroucé

N’oubliez pas de me dire comment s’habille les femmes de votre contrée . J’espère pourvoir rivaliser avec elle !

Je ne sais combien de temps , ma lettre mettra à vous parvenir , ainsi je noterai les informations intéressantes pour ma nouvelle missive .De plus , je vous envoie quelques macarons me faisant pensez à la dernière soirée que nous avions passés ensemble . Mais ne mangez pas tout !


Affectueusement
Marie













¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Malek von Strömstad

«»


Messages : 112
Date d'inscription : 28/11/2011

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang:
où en sont les ragots?:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Lettre à une amie chère...   Dim 12 Fév - 1:42

Bonsoir chère amie,

je suis fort triste que vos appartements soient maintenant si ternes et que je sois pour les gens de Versailles pas plus qu'un fantôme. Pourtant, dans mes songes, vos appartements sont toujours aussi lumineux, festifs et amusant et les gens qui peuple Versailles sont toujours aussi présents. Mais peut-être est-ce parce que mes souvenirs sont restés intacts et que je n'ai personne avec qui les ressasser pour qu'ils ne deviennent que le passé. Et je crains, chère Marie (et oui, moi aussi je m'y mets!), que je reste un fantôme pour encore un petit moment au sein de la cour de ce fabuleux château. En effet, j'ai commis une grosse erreur.

Je sais que je peux vous en parler, vous qui êtes une amie très fidèle, mais je crains que d'autres ne le prennent mal. Vous vous souvenez lorsque je vous ai dit que j'avais perdu le goût des belles femmes et que vous vous questionniez sur ce qu'était devenu mon charme? Eh bien, durant les semaines qui ont passés, j'ai tenté d'oublier ma peine et de m'amuser un peu. J'ai fait quelques rencontres ( même si elles n'étaient jamais aussi intéressante que la duchesse de Polignac, évidemment) et l'une d’entre elles m'a mis dans de sérieux ennuis. Pour faire une histoire courte, je l'ai embrassé lors d'un bal et celui à qui elle était promise est arrivé durant cet acte et m'a... convoqué en duel. Et oui, vous avez bien lu. Alors, moi, le Suédois qui sait à peine manier l'arme, j'ai dû rencontré cette homme dans un endroit lugubre et essayer de l'atteindre d'une balle sans me faire toucher moi-même. Malheureusement, ou plutôt heureusement puisque cela aurait pu être bien plus grave, je me suis fait touché. Je devrai donc rester en Suède le temps de me remettre de cette fâcheuse blessure. Mais ne vous inquiétez pas, Marie, je guérie tout de même assez vite et il n'y a rien de grave.

J'ai goûté vos macarons, ils étaient absolument délicieux! Parfois, je me demande s'il existe quelque chose d'aussi divin que cet exquis dessert! J'ai d'ailleurs passé proche de m'étouffer de rire avec l'un d'entre eux lorsque j'ai lu que la duchesse de Mans est tombée dans la galerie des glaces! Comme j'aurais aimé être là pour rire avec vous! D'ailleurs, j'espère sincèrement que vous prenez toujours le temps de bien vous amuser, cela est bon pour votre santé! Il est bien mauvais d'être toujours sérieuse! Vous devriez en glisser un mot à votre taciturne mari, je crois que c'est ce qui lui manque pour ajouter un peu de gaîté à son visage, il a l'air toujours si déprimé!

Vous m'excuserez, chère amie, je n'ai pu vous trouver de petits cadeaux, car je suis malheureusement cloué au lit, mais je tenterai d'en trouver quelques-uns pour ma prochaine lettre. J'atteindrai d'ailleurs la vôtre avec une impatience sans bornes!

Sincèrement vôtre,
Malek von Strömstad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Contenu sponsorisé

«»



MessageSujet: Re: Lettre à une amie chère...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lettre à une amie chère...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Heltherhegot va au chevet de sa mère blésser au combat.
» Chère amie [Solo/libre une personne]
» Une lettre pour sa cousine...
» Lettre d'adieu
» recherche amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marie Antoinette , le printemps du règne :: Les petits Versaillais :: La vie de cour :: Votre correspondance -