Marie Antoinette , le printemps du règne
Bienvenue sur "Marie Antoinette, le printemps du règne" Connectez vous!


Louis XV est mort. Marie Antoinette jeune dauphine devient la reine de France...C'est le printemps du règne...
Nouveauté : Une intrigue a été lancée. Inscrivez vous pour y participer!
"Marie Antoinette le printemps du règne" vous souhaite la bienvenue!
N'hésitez pas à faire un tour dans la penderie du forum. De nombreux pré-définis : le comte d'Artois, Anne de Noailles,...
LE FORUM A UN AN!!! Pleins de nouveautés pour cet anniversaire!
Une battle rp c'est quoi? C'est LA nouveauté du forum. En savoir plus dans els décrets royaux!
NOUS RECHERCHONS UN JOUEURPOUR LOUIS XVI. important pour la suite
forum fermé
rendez-vous sur http://marieantoinetterpg.forumactif.org/

Partagez | 
 

 Un prêtre pas comme les autres... [PV : Victoire de Rohan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Un prêtre pas comme les autres... [PV : Victoire de Rohan]   Jeu 29 Déc - 18:27

Paris! La Ville Lumière et, pour certains, la ville la plus belle du monde. Il est vrai qu’il était difficile de ne point tomber d’admiration devant la majesté d’une telle ville. Sauf si vous faites abstraction de la misère et de la pourriture qui pullule dans certains quartiers. Dans ces rues, la moindre petite ruelle pouvait cacher un voleur qui attendait de vous poignarder pour votre un argent, un violeur à la recherche d’une cible facile pour assouvir ses plus bas instincts et bien d’autres personnages qu’il valait mieux éviter. Mais notre histoire ne nous conduit pas dans ces rues sombres et dangereuses, mais dans les quartiers de la noblesse, là où fourmille les salons où nobles et hommes de cultures se rassemblent afin de soit débattre sur divers sujet, soit de s’amuser tout simplement.

Devant l’un de ces salons, le Salon Saint-Antonin, un attroupement c’était formé. D’habitudes, cette rue voyant défilé de nombreux nobles de tous rangs ainsi que militaires et les bourgeois de tous le royaume. Mais en ce jour, un homme plutôt atypique avait attiré l’attention sur lui. Le prêtre Pierre de Vaccon, debout sur une chaise, vêtu d’un grand manteau en peau de castor, de son caftan noir et son bonnet également en castor dans la main, prêchait à la noblesse parisienne, sa voix grave, profonde, mais néanmoins puissante, dominait le tumulte.


- Qu’une créature de Dieu succombe au péché, c’est dans l’ordre des choses. Si Dieu nous a fait comme nous sommes, avec nos appétits et nos faiblesses, ce n’est pas un hasard. Se repentir, mes frères, c’est redevenir un petit enfant dans les bras du Seigneur. Et le pardon de Dieu est ce que nous pouvons espérer de mieux sur cette terre.

Un mouvement de protestation naquit dans la foule. Il est vrai que c’est parles pouvaient choquer, mais elles étaient vrais, Pierre en était intimement persuadé. Si le Seigneur avait crée le péché, c’est qu’il y avait bien une raison. Passant rapidement sa main dans sa barbe, il continua.

- Mes frères, mes sœurs. Si vous ne me croyez pas moi, croyez au moins Notre Seigneur qui parle au travers de moi. Il a guidé mes pas jusqu’ici, et je doute qu’il a fait cela sans raison. Ne craignez point vos malheurs, ni vos envies. C’est le Seigneur qui vous les a donnés. Considérez cela comme un don de Dieu!

Ses yeux glissèrent lentement vers la foule. Il voyait, à leurs regards surpris, que peux d’entre eux le croyait. Peut être avaient-ils besoin d’une preuve… Son regard se posa sur une jeune femme, une noble apparemment, qui le regardait elle aussi. Brusquement, il pointa un doigt vers elle et sauta de la chaise.

- Vous Mademoiselle…

Il couru à sa rencontre, se frayant un passage dans la foule. Il faut dire que son gabaries lui facilitait grandement la vie. Toujours en la pointant du doigt, les yeux grands ouverts, il planta son regard dans le sien.

- Mademoiselle! Vous souffrez, je le vois. Jamais je n’ai vu ce genre de douleur dans le regard d’un homme… Vous souffrez d’une douleur que seules les femmes peuvent connaître. Vous cherchez quelque chose, mais le Seigneur ne semble pas vouloir vous le donner. Ais’ je tords?

Il posait cette question, mais il connaissait déjà la réponse. Baissant lentement la main, il attendit la réponse de la jeune femme…


Dernière édition par Pierre de Vaccon le Ven 30 Déc - 16:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Un prêtre pas comme les autres... [PV : Victoire de Rohan]   Jeu 29 Déc - 19:08

Victoire tournait en rond depuis plusieurs jours dans ses appartements ne cessant de se rappeler les paroles du Duc Suédois, de la Polignac, de la Reine , de sa soeur , de son époux et de son père. Tous semblaient avoir une opinion quant à sa condition net à sa façon d'agir.

La jeune femme se sentait tel un animal prit en cache qui ne peut s'enfuir et sentait que quelque chose voulait l'empêcher de respirer. N'en pouvant plus de la tension , des ragots et des intrigues de la Cour de Versailles, la Rohan se décida un beau matin de quitter ses appartements et de partir à Paris faire un tour dans les salons conçus pour les nobles qu'elle n'avait pas visité depuis belle lurette. Cela lui changerait-il les idées et peut-être y rencontrerait-elle des personnes intéressantes et aussi de quoi à se mettre sous la dent.

Depuis des mois, que la Princesse sentait la solitude lui pesait, car sa soeur n'avait guère de temps à lui accorder et son époux encore moins les affaires le retenant sur ses terres et l'évitant comme la peste. Victoire cachait souvent avec des faux sourires et des sarcasmes la douleur que tout cela lui donnaient.

La jeune noble avait vraiment besoin de prendre l'air et voir autre chose et autres personnes. Elle mit donc l'une de ses plus belles robes dans les couleurs de verts qui faisait ressortir les émeraudes de ses yeux et mit le cadeau que son père lui avait offert un joli collier. Pour sa chevelure elle les remonta en laissant des boudins tombaient le long de son visage et mit évidement un magnifique chapeau assorti à sa tenue. Elle se maquilla légèrement faisant ressortir ses lèvres et regarda si son décolleté était assez plongeant pour que les yeux tombent sur elle dès son entré. Mettant sa cape doublée d'hermine la voilà enfin prête pour partir en ville.

Victoire fit demander un carrosse et elle y entra et demanda qu'on l'amène en premier lieu au Salon St-Antonin l'un des endroits qu'elle aimait tant fréquenter il y a de cela quelques temps. Cela paru des heures et des heures pour la Princesse la route, mais le cocher fini par annoncer qu'ils étaient bien arrivés et la Rohan soupira de bonheur et de soulagement et sorti dans les rues de Paris et regarda autour d'elle en se rendant compte combien les lieux lui avaient manqué et qu'elle n'était point faite pour être confinée dans un seul endroit avec les mêmes personnes.

Le carrosse alla un peu plus loin laissant la jeune noble au milieu de la place. Victoire était sur le point d'entrer dans le Salon lorsqu'elle entendit des paroles qui captèrent son attention :


- Qu’une créature de Dieu succombe au péché, c’est dans l’ordre des choses. Si Dieu nous a fait comme nous sommes, avec nos appétits et nos faiblesses, ce n’est pas un hasard. Ce repentir, mes frères, c’est redevenir un petit enfant dans les bras du Seigneur. Et le pardon de Dieu est ce que nous pouvons espérer de mieux sur cette terre.


Victoire se retourna et vit une grande foule qui semblait regardait dans la même direction et qui protestait par moment. Sa curiosité fut piquée tout de suite et elle s'avança se frayant un chemin au milieu de tous ces gens et fut surprise d'y voir un vieux prêtre qui semblait persuadé de sa théorie que le pêché était chose normale .

La Princesse fixa de ses yeux grands yeux ce drôle de personnage et écouta avec attention ce qu'il disait et plus il parlait, plus elle se rendait compte que cet homme n'avait pas tord bien au contraire. Mais n'était-il pas mal d'écouter ce qu'il disait, car ne risquait-il pas de la détourner des vrais valeurs qu'on lui avait inculqué ?

La Rohan n'arrivait pas à partir comme hypnotisée par le prêtre et ses mots si forts. Tout à coup, elle eut l'impression que le barbu vint planter son regard dans le sien et elle cru qu'elle allait défaillir sentant un frisson à la fois de respect, mais de terreur et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il s'avança vers elle et que les gens se poussèrent.

La jeune femme ne se doutait pas que c'était vers elle qu'il viendrait et il était si près d'elle et fini par dire :


- Mademoiselle! Vous souffrez, je le vois. Jamais je n’ai vu ce genre de douleur dans le regard d’un homme… Vous souffrez d’une douleur que seules les femmes peuvent connaître. Vous cherchez quelque chose, mais le Seigneur ne semble pas vouloir vous le donner. Ais’ je tords?

La Dame de compagnie de la Reine essayait de réprimer ses tremblements de son corps et ne pouvait détourner ses yeux de ceux du prêtre et à ses paroles elle manqua défaillir et retint son souffle un long moment et ne savait que dire devant autant de monde. Il était vrai que la douleur de ne pas se sentir aimer ni de pouvoir enfanter lui faisait très mal et la détruisait à l'intérieur petit à petit et qu'elle aurait beau essayer de le nier elle ne pouvait rien cacher apparemment à cet homme qui lisait dans les âmes ce qui l'effraya encore plus la laissant sur place. Restant silencieuse de longues minutes elle fini par dire d,une voix défaillante et faible :

Vous n'avez pas tord monsieur... et oui seule une femme peut ressentir cette douleur, mais cette douleur je la garderai que pour moi et non en parler devant cette foule...et..et..je..je ne vous connais point... vous ne..ne savez rien de moi...

Victoire était à la fois fascinée et à la fois en train d'essayer de ne pas perdre la face devant tous, mais elle avait tant envie de pouvoir parler à quelqu'un. Qui était-il ? Réussirait-il à lui faire perdre la douleur qu'elle ressentait ?

Ses yeux restèrent dans les siens se demandant ce qu'il ferait ou dirait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Un prêtre pas comme les autres... [PV : Victoire de Rohan]   Jeu 29 Déc - 21:31

Pierre émit un petit rire. Non pas méchant, mais navré pour cette femme qui souffrait. Il avait toujours sentit la douleur des autres, et haïssait plus que tout cette sensation d’impuissance devant le malheur des autres. Mais, malheureusement, le Seigneur ne lui avait pas donné le moyen d’éradiquer la tristesse de la surface de la terre. Mais cela n’allait pas l’empêcher d’essayer d’aider cette jeune femme au regard si triste.

- Vous n'avez pas tord monsieur... et oui seule une femme peut ressentir cette douleur, mais cette douleur je la garderai que pour moi et non en parler devant cette foule...et...et...je...je ne vous connais point... vous ne...ne savez rien de moi...

Bizarrement, il se sentait pris d’affection pour cette petite fleure fragile. En temps normal, devant une si jolie fille, il aurait déjà essayé de la séduire, mais elle avait besoin d’aide. C’était clair comme de l’eau de roche. Il la regarda longuement et finit par levé un doigt vers le ciel.

- Non, c’est vrai, vous avez raison. Nous ne nous connaissons pas et je ne sais rien vous concernant. Mais le Seigneur, lui, sais tout de vous et me le fait savoir à travers vos yeux. Et j’ai rarement vu une douleur si grande. Normalement, seules les mères en deuil hébergent un tel chagrin. Pourtant, vous n’avait pas les traits caractéristiques des femmes ayant mis au monde. Peut être avez-vous perdus un être proche? Peut être le considèreriez comme votre propre enfant…

Il regarda autour de lui. Tout le monde la regardait, intrigué, comme si elle était atteinte de la peste. Apparemment, il était allez trop loin. Il sentit la colère lui monter aux joues. Une colère de charité, une colère bienfaisante envers la jeune femme. Se tournant face à la foule, il exulta.

- Qu’est ce que vous regardez? Ne voyez-vous pas qu’elle a besoin d’être seule? Allez, circulez!


Puis il replanta son regard dans celui de la noble.

- Pardonnez-moi. Je n’aurais pas du évoquer cela devant tout le monde. J’ai l’impression que vous vous dirigiez vers le Saint-Antonin. Peut être me permettriez-vous de vous accompagner. L’une des fonctions des prêtres n’est il pas d’écouter les malheurs des autres et de les aider à les surmonter?

Puis, lentement, il s’effaça sur le côté en tendant le bras vers la porte du salon.


Dernière édition par Pierre de Vaccon le Ven 30 Déc - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Un prêtre pas comme les autres... [PV : Victoire de Rohan]   Jeu 29 Déc - 21:49

Victoire toujours les yeux dans ceux du prêtre avait de plus en plus de mal à contrôler ses émotions et sentait la tristesse l'envahir telle une rivière qui déborde et dévaste tout autour d'elle.

Tout ce qu'elle voulait en ce moment c'était de fuir et ne plus voir les regards des gens qui la méprisaient, mais ses pieds restaient fixés au sol et son corps ne voulait point bouger. Même son regard n'arrivait toujours pas à se détacher de celui de l'homme de Dieu.

La jeune femme avait l'impression qu'il fouillait son âme et cela l'étouffa encore plus et cette douleur qu'elle tentait depuis tant de temps de camoufler refaisait surface. Le prêtre fini par lever le doigts vers le ciel et dit :


- Non, c’est vrai, vous avez raison. Nous ne nous connaissons pas et je ne sais rien vous concernant. Mais le Seigneur, lui, sais tout de vous et me le fait savoir à travers vos yeux. Et j’ai rarement vu une douleur si grande. Normalement, seul les mères en deuil hébergent un tel chagrin. Pourtant, vous n’avait pas les traits caractéristiques des femmes ayant mis au monde. Peut être avez-vous perdus un être proche? Peut être le considèreriez comme votre propre enfant…

Victoire resta un long moment sans parler se rendant compte tout à coup que Dieu lui savait tout d'elle et qu'à lui elle ne pourrait jamais lui mentir et cela l'effraya encore plus et elle se sentit encore plus misérable. Mais que faisait donc cet homme pour la rendre dans cet état il avait déjà un certain contrôle sur elle et elle n'avait qu'une envie écouter tout ce qu'il aurait à lui dire.

Le prêtre semblait certain que la princesse cachait une douleur si grande que personne ne pouvait vraiment l'imaginer et il avait encore une fois raison. Était-il devin ?

Il parla des mères en deuil, car en quelque sorte elle en était une ne pouvant enfanter d'enfant et ne comprenant pas pourquoi Dieu la punissait ainsi. Avait-elle tant fait de mal au point qu'on ne lui offre ce petit bonheur ? Pourtant la Polignac avait bien fait pire et avait déjà deux enfants.

La Rohan continua à le laisser parler et sursauta lorsqu'il se fâcha après la foule, mais cela la rassura de voir qu'il n'avait pas l'intention de l'humilier devant un si large public.

La jeune noble était loin d'avoir le sourire et ses yeux semblaient pleins d'eau. Ce que le prêtre lui proposa l'étonna et la sortie un moment de son mutisme.

La jeune femme fini par répondre tout doucement :


Oui j'allais vers le Salon quand je vous ai entendu.. cela m'a intrigué... Je veux bien de votre compagnie d'ailleurs je cherchai de la compagnie qui me serai agréable et qui sait une oreille attentive. Veuillez m'excuser si j'ai du mal à contrôler mes émotions... mais c'est un sujet très délicat.

Victoire avança vers le Salon avec le prêtre et dit avant d'entrer et se tourna vers lui ses grands yeux verts plongeant dans les siens et dit :

Quelle impolitesse de ma part je me présente Victoire Armande de Rohan Dame de Compagnie de sa Majesté la Reine Marie-Antoinette et je suis l'une des princesses de Rohan...

Victoire tendit un peu sa main qui était non-gantée et resta devant le parvis de la porte avec le prêtre le regardant se demandant qui il était puis elle fini par dire pas trop fort :

Je porte en quelque sorte une deuil..Dieu a décidé de me punir ne me donnant pas d'enfant après 4 ans de mariage voilà l'une de mes douleurs...je ne sais plus quoi faire pour me faire pardonner du Ciel .. je suis perdue... j'ai besoin d'aide..

Victoire le regarda à nouveau et on voyait toute la détresse et elle venait de peut-être trouver celui qui la sortirait des ténèbres ou la plongerait....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Un prêtre pas comme les autres... [PV : Victoire de Rohan]   Sam 7 Jan - 13:57

Il ne s’était pas trompé. Il avait presque deviné la nature de la douleur. Cette femme avait besoin d’aide et il allait la lui offrir. En plus, elle était Dame de Compagnie de la Reine…le Seigneur semblait être de son côté. En aidant la jeune princesse de Rohan, il pourrait peut être réussir à enter dans la coure de Versailles. Mais pour l’heure, il avait une mission à remplir. Il prit délicatement, en ses grosses mains solides, celle plus fine et fragile de la princesse de Rohan puis la baisa à trois reprises, l’effleurant à peine du bout de ses lèvres. Elle avait la peau si douce... pourquoi diable le Seigneur refusait un enfant à une créature en apparence si douce. Il devait y avoir autre chose.

Pierre. Pierre de Vaccon. Serviteur du Tout Puissant et prêtre itinérant… jusqu’à ce qu’il trouve un endroit où l’on veuille bien de lui.


Son regard glissa à l’intérieur du salon. Le hall de l’entrée était magnifiquement décoré : tapisserie rouge d’orient, glace de Venise, marbre d’Arabie… Tout ici dégoulinait de richesse et de corruption, meubles comme visiteurs. Au fond de la pièce, une grande porte ouvrait sur la principale salle de conversation alors que sur les côtés du hall, deux escaliers menaient à des pièces plus… privées. C’est vers une de ces pièces qu’il emmena Victoire. Il avait besoin d’être seule avec elle pour entendre ce qu’elle avait à lui dire.

Il ouvrit brusquement une des portes et entra dans une pièce entièrement verte : fauteuils, canapés, tapisseries, tapis, meubles… Absolument tout. Avec une délicatesse étonnante pour un homme de sa corpulence, il hotta la cape des frêles épaules de la jeune fille et le posa sur un des fauteuils, aux côtés de son manteau et de son bonnet en castor. Puis, gentiment, il la fit s’asseoir sur le grand canapé de velours vert. Mettant un genou à terre, il leva les yeux vers Victoire.

Le Seigneur a toujours ses raisons, mon enfant. Raconte-moi tout, ma fille. Raconte-moi tout…



Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Un prêtre pas comme les autres... [PV : Victoire de Rohan]   Sam 7 Jan - 18:00

Ils étaient toujours devant la porte du Salon et la jeune femme de son regard triste regardait le prêtre et fut prise par surprise lorsqu'il prit avec une douceur infinie sa main entre la sienne.

Normalement, elle aurait dû avoir du dégoût qu'un vieil homme , homme de dieu de surcroît la touche, mais étrangement elle sentit un certain apaisement . Elle ferma un moment les yeux lorsqu'il frôla délicatement la peau de sa main et s'en voulu même d'apprécier ce moment.

Restant muette, elle n'osait point rien dire de peur de briser cet instant de paix qui l'a combler. Soudainement ce fameux prêtre ce nommant , mais ce nom ne lui disait rien, mais une chose que la jeune Victoire savait c'est que ce personnage ferait parti désormais de sa vie et cela risquait de ne pas plaire à tous, car les gens différents effrayaient beaucoup les gens de la Cour.

Pierre sembla détacher un moment son regard d'elle et le tourna vers le Salon et la Dame de Compagnie le suivit tranquillement sans se poser de question ne se rendant pas compte qu'elle allait peut-être tomber dans un piège. Étrangement, il semblait connaître cet endroit mieux qu'elle, mais elle se dit qu'il devait en être un habituer et l'amena vers une de pièces qui était complètement verte comme la couleur des yeux de la jeune femme.

La Princesse toujours aussi silencieuse n'osait point trop bouger et ne s'aperçut qu'à la dernière seconde que De Vaccon lui enlevait sa cape. Enlevant son chapeau de ses cheveux, son chignon se défit et toute sa longue chevelure retomba sur ses épaules blanche comme de la craie.

Il l'invita à s'asseoir ce qu'elle fit plaçant ses jupes comme se devait une noble Dame et vint en quelque sorte plonger son regard dans le sien et il se mit à genoux devant elle.

Les mots qui sortirent de la bouche du prêtre marqua la jeune Dame et le rouge d'émotion monta à ses joues. Et elle ne put s'empêcher de dire sèchement:


Pourquoi faudrait-il que parce que Dieu a ses raisons rendent malheureuse une femme qui ne veut qu'une chose avoir un enfant au moins un . Est-ce trop lui demander ou n'a -t'il vraiment aucun coeur ? je sais que c'est blasphémer ce que je dis, mais mon coeur se détourne de Dieu et si un miracle ne se produit pas il ne pourra jamais ravoir ma fidélité...

Victoire semblait furieuse, mais bien vite la tristesse revint s'installer dans son regard troublé et une larme sembla glisser le long de sa joue et elle fini par dire en baissant la tête :

Il n'entend aucune de mes prières. Certes je ne suis pas fidèle toujours à mon époux, mais lui non plus. Lui préférant les hommes aux femmes... Pour lui je ne suis rien que sa cousine et je vous jure que le soir de notre nuit de noce son coeur a levé en me voyant et me disant qu'il n'avait jamais vu chose plus affreuse...

L'on se voit que deux ou trois fois depuis ce temps et depuis il ne me touche à peine et s'il le fait c'est simplement par obligation... j'ai si honte... Je trouve du réconfort dans les bras de d'autres hommes, mais l'amour.. je n,en connais rien voilà pourquoi je souhaite tant un enfant ... pouvoir aimer quelqu'un...


Victoire avait du mal à retenir ses larmes ne comprenant pas comment elle faisait pour se confier ainsi à un inconnu et la jeune femme s'en voulait d'être si fiable en ce moment. Maintenant ses larmes tombaient sur sa jupe laissant quelque marques salés sur le tissu...
Revenir en haut Aller en bas
ϟ Contenu sponsorisé

«»



MessageSujet: Re: Un prêtre pas comme les autres... [PV : Victoire de Rohan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un prêtre pas comme les autres... [PV : Victoire de Rohan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marie Antoinette , le printemps du règne :: Ailleurs ::  Paris  :: ♦Les Rues-