Marie Antoinette , le printemps du règne
Bienvenue sur "Marie Antoinette, le printemps du règne" Connectez vous!


Louis XV est mort. Marie Antoinette jeune dauphine devient la reine de France...C'est le printemps du règne...
Nouveauté : Une intrigue a été lancée. Inscrivez vous pour y participer!
"Marie Antoinette le printemps du règne" vous souhaite la bienvenue!
N'hésitez pas à faire un tour dans la penderie du forum. De nombreux pré-définis : le comte d'Artois, Anne de Noailles,...
LE FORUM A UN AN!!! Pleins de nouveautés pour cet anniversaire!
Une battle rp c'est quoi? C'est LA nouveauté du forum. En savoir plus dans els décrets royaux!
NOUS RECHERCHONS UN JOUEURPOUR LOUIS XVI. important pour la suite
forum fermé
rendez-vous sur http://marieantoinetterpg.forumactif.org/

Partagez | 
 

 Juliette fait son entrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Juliette fait son entrée   Dim 28 Aoû - 17:26


Juliette Angélique de Larosière


© Yolande de Polignac



La femme est un certain animal difficile à connaître. •



© Choukete

    FICHE D'IDENTITÉ DE Juliette de Larosière


    Prédéfini
    Age : 18 ans
    Nationalité : Française
    Lieu de Naissance :
    Statut : Veuve
    Titre: Duchesse de Larosière
    Rang : Noblesse
    Avatar : Keira Knightley




TA BEAUTÉ INTÉRIEURE MONTRE QUI TU ES VRAIMENT

Depuis son enfance la petite Juliette baigne dans le luxe. Elle est bien loin de posserder le château de Versailles, mais elle compte de nombreuses preuves de richesse. Avec autant de confort, elle prit gout à orner ses pièces avec le luxe qu'il se doit, de s'habiller avec des robes à la mode, de ne pas se faire avoir par des gens d'un rang inférieur. Déjà enfant elle montrait avec envie les plus belles pièces des marchants. outre cela, elle savait que les paysans et autres gens du peuples n'étaient pas des personnes de confiance, enfin la plupart. Si elle n'allait pas s'approcher d'eux, elle se fit tout de même une amie qui n'avait malheureusement pas de titre, c'était simplement une servante de son âge. C'est donc à 14 ans qu'elle se rendit compte que l'on pouvait avoir confiance dans les personnes qui était à notre service. Elle découvrit alors les joies de l'amitié, car elle n'avait jamais eut le plaisir de se faire une amie, non pas qu'elle n'en avait pas eut l'occasion mais elle était insupportable avant de mûrir. En vieillissant, elle fut un peu plus ouverte d'esprit et acquit cependant un nouveau défaut. Elle devenait possessive. En effet, personne n'avait le droit de lui enlever ses amis ou son cousin. On ne devait pas toucher à ce qu'elle aimait, non on n'avait pas le droit où on s'attirait ses foudres. Cependant elle restait tout de même d'un incroyable gentillesse enfin les autres qui ne représente pas la menace et elle n'a qu'une envie, être jalousée.n Pour cela, quand elle était jeune elle n'hésitait pas à suivre assidument les leçons qu'on lui donnait et elle prit un gout à la lecture. En vieillissant elle eut le loisir de se rendre à des représentations de pièces de théâtre et à des opéras. Elle aimait beaucoup l'art et la musique, elle rêvait même de jouer du clavecin.


SI LES GENS ARRÊTAIENT D'ÊTRE PORTÉ SUR LES APPARENCES

Loin de juger la beauté des autres mais leur titres, cela n'empêche pas Juliette d'accorder une grande importance à sa façon d'être. en effet depuis toute jeune elle se vêtie de très beaux apparats qui montre à la fois son rang et qui la met en valeur. Elle n'est pas très grande et n'as pas vraiment de forme. elle met principalement des couleurs pales qui lui vont à ravir, le beige, le rose, l'écru. Par bonheur, son teint est naturellement pâle, mais elle se plie tout de même aux règle et se met un peu de poudre. Son visage est fin, elle est jolie. Ses yeux noisettes sont en parfait accord avec ses cheveux châtains clairs. Outre cela, elle a de la prestance. Il est merveilleux de la voir danser ou même simplement une révérences. C'est la grâce incarnée disait-on chez elle, et on peut supposer qu'elle a du faire tomber bien des cœur en se montrant aussi gracieuse.



CETTE HISTOIRE N'A PAS PU TE MARQUER AUTANT

I/ Les affaires de familles

Dans les terres du Périgord Noir, nombres de noble se compte. Nous allons nous concentrer sur celui du Compte de Sarlat. François Arnaud hérita du domaine de son père par conséquent du titre. A ses vingts ans on le nomma Compte de Sarlat. Il était marié depuis deux ans à la fille du Compte de Lourdes, de deux ans sa cadette. Grâce à ce mariage, François acquit une grande notoriété, de plus il avait toujours été au service du Roi, c’était un guerrier, enfin jusqu’à ses trente ans. il aimait beaucoup défendre son pays, son royaume. Ainsi, il devenait un homme d’honneur et de confiance. Jamais il n’avait faillit à une mission. Il avait même parait-il sauvé des camarades au risque de se faire tuer lui-même. Mais un beau jour, il ne se sentit plus d’attaque pour partir se battre, il se faisait vieux, il n’était plus le beau jeune homme qu’il avait été, il ne ferait qu’handicaper son bataillon. François se relia dans sa demeure où il reçut bon nombre d’anciens camarades ou d’amis de jeunesse.

La comtesse Marie de Sarlat accoucha de son premier enfant, un garçon qu’elle prénomma Henri, comme son père. A ses dix-huit ans, deux ans plus tard, un second jeune homme fit son entrée dans la famille, Auguste. Ce prénom fut choisit en hommage au grand-père de François. En effet, il connaissait toutes les aventure de son ainé et l’admirait, c’était son modèle, il voulait un fils à son image. Finalement, l’année suivante, une demoiselle vint changer la donne. La comtesse voulait un prénom qui déraillait un peu de la tradition familiale de l’époque: donner le nom de ses ainés à ses enfants. Le comte de souvint alors de sa tendre amie qu’il avait eut plus jeune, il l’avait considéré comme sa sœur, lui qui n’en avait pas. Il proposa alors le prénom de Juliette à son épouse qui accepta de suite. Il était vrai que ce nom était ravissant et lui sciait déjà parfaitement. On pouvait croire que la famille grandirait encore et encore mais ce fut tout. Le comte n’était jamais présent, il ne voulait pas encore laisser sa femme seule lors d’un grossesse.

Marie n’avait pas d’héritage de ses parents, en effet, c’était son frère qui deviendrait compte de Lourdes. Ce dernier était de trois ans son ainé. il était assez beau mais avait un défaut, il était trop exigent. Le jour où il trouva la femme qu’il aima, il avait vingt-huit ans. Oh bien sur il pouvait encore concevoir un enfant, enfin il aurait pu féconder mais la nature en avait décidé autrement. Un jour le diagnostic tomba, il était incapable d’avoir un enfant. Ce fut comme un drame pour lui, il n’aurait pas d’héritier. C’était donc à lui de choisir qui lui succéderait puisqu’entre temps il était devenu Compte de Lourdes. Il se garda bien de donner le nom mais le jour des douze ans de son neveu, Auguste, il fit une annonce à ce dernier : « Mon petit Auguste, je peux à présent vous confier un secret. Il me serait inconcevable de donner héritage de mon titre à un autre que vous. Dès votre naissance j’ai sut que vous seriez un jeune homme cultivé et sérieux, quelqu’un d’honorable, de sincère, de fidèle. Je ne m’y suis pas trompé.». Ainsi les deux jeunes hommes allaient avoir un avenir : Henri serait Comte de Sarlat, Auguste Comte de Lourdes. Qu’en adviendrait-il de la petite Juliette? .

II/ Une douce vie


A Sarlat, la vie a toujours été paisible. Non pas que ce soit Versailles, mais la Comtesse, toujours de bon gout, sait accorder le mobilier aux tapisseries et tableaux. Alors si le manoir vous parait simple de l’intérieur, il faut voir la somptuosité de l’intérieur. Cependant, l’or n’est pas présent partout, ce n’est pas comme dans les plus beaux châteaux du royaume, mais il y a tout le confort dont une famille a besoin. Dans le luxe ambiant, il ne fut pas incroyable de voir la façon avec laquelle Juliette grandit. Ce n’était pas la voie que le comte et la comtesse voulaient qu’elle prenne, mais cela s’imposa à eux. De nombreux parents ont toujours vécu ce problème: voir leurs enfants s’éloigner de leurs valeurs. Par chance, Juliette était juste peste et non pas une opposée à la Religion. Ce n’était pas compliquée, pour elle, ce que les parents aiment, il faut aimer, sinon on devient quelqu’un de mauvais.

Que dire, depuis toujours Juliette aimait apprendre. Comme il lui paraissait agréable de lire, de parler latin, de comprendre les êtres humains. Ce qu’elle avait toujours voulu: apprendre à jouer de la musique. Malheureusement, elle n’en eut pas la chance. Il faut dire que ça paraissait superflu quand on avait sa voix. Et oui, elle chantait avec magnificence, enfin elle n’était pas digne de chanter dans un opéra ou même dans une chorale, mais dans sa famille, la justesse n’était pas vraiment présente. Il y avait une seconde raison au fait qu’elle ne put jouer du clavecin, sa mère avait été obligée d’en faire quand elle était jeune. C’était un très mauvais souvenir pour la Comtesse, si elle était capable de vous lire un livre en captivant votre attention jusqu’à la fin, elle n’arrivait pas à faire aller ses doigt pour jouer une douce mélodie, si simple soit-elle.

Après avoir passé deux heures alloge dans l’herbe à lire des pièces de théâtres, comme celles de Racine, Juliette voulu s’entrainer à la calligraphie. Pour cela il lui fallait une table, et du calme. Le jardin ne l’était plus depuis quelques secondes puisque ses frères étaient venus s’entrainer. Ils devaient apprendre l’art de se battre s’ils voulaient entrer dans les rangs comme leur père et perpétuer la fidélité de la famille envers la famille royale. Le plus vieux des deux allait même entrer dans les rangs très bientôt, et le comte de Sarlat en était plus que ravi. Elle passa devant sa chambre sur le chemin du bureau. Des bruits de pas la retint, des bruits légers. en quatorze ans, jamais elle n’avait entendu personne d’autre que les servantes entrer dans la pièce. Or elle connaissait ses bruit, on aurait dit une jeune fille, or ce n’était pas possible. Elle poussa la porte et remarqua directement une chevelure blonde sur un corps mince, peu usé.

-Puis-je savoir qui êtes-vous et ce que vous faites dans ma chambre?, demanda Juliette tandis que l’inconnue se retourna, chiffon à la main.

-Gabrielle, je suis la fille d’Angélique. Madame la Comtesse m’a chargé de m’occuper de vos appartements en premier lieu et si vous n’avez besoin de ma présence, il me faut m’occuper d’aider ma mère.

-Gabrielle...Vous êtes donc nouvelle ! Et bien je me présente Juliette de Sarlat. Je vous mets en garde, je n’aime pas qu’on me dérange, évitez d’entrer dans une pièce si j’y travaille, tout ira pour le mieux. A la moindre faute vous terminerais dans une mauvaise posture. Au vue de votre jeune âge, je me permets de vous aider en vous disant cela !

-Bien Mademoiselle, je prends note.

-Je vais dans le bureau, je vous souffle de ne pas y mettre les pieds avant le repas, je compte bien y terminer ma journée.

Au fur et à mesure des jours, Juliette se montra plus douce vis à vis de Gabrielle. Elle s’était montrée dur mais ce n’était que parce qu’elle ne la connaissait pas, qu’elle voyait qu’elle n’était pas de son rang. Une semaine plus tard, la sachant dans sa chambre, Juliette y entra. Gabrielle s’éloigna alors vers la porte mais fut retenue par une maitresse douce et souriante. Elles discutèrent des premiers jours de la servante à Sarlat. Au fur et à mesure de la conversation, Juliette se rendit compte que Gabrielle était très agréable. Si bien que plusieurs fois elle aimait discuter avec elle. Plus les semaines passaient et plus elle s’attachait à elle. Pour la première fois de sa vie, Juliette découvrait ce qu’était l’amitié. Même ses relations avec ses frères étaient distantes. Oh bien sur elle les appréciaient, mais jamais elle ne leur confier ce qui la tracassait, alors qu’avec sa nouvelle amie, tout lui semblait naturel. Elle était des plus adorable avec Juliette et cette dernière le lui rendait. Il lui arrivait de l’écouter, mais rarement Gabrielle ne se plaignait, elle était fière de servir le comte et la comtesse de Sarlat, des gens humainement bon.

Un bel après-midi de juin, le frère du Comte de Sarlat vint leur rendre visite. Il était accompagné de son fils qui avait seize ans. Juliette fut conviée à venir prendre le thé et délaissa sa lecture. Elle arriva dans la pièce, avec des traces d’encre sur les mains, elle avait fait de la calligraphie un peu plus tôt. Après une remarque de son oncle, son cousin lui sourit « Vous savez, il est impressionnant de voir des jeunes filles qui aiment travailler. » Les parents discutèrent ensemble si bien que les deux jeunes gens se mirent sur le côté à discuter des aînés puis de Juliette. Enfin ce fut lui qui fut abordé, Renald. Cela faisait deux semaines que Juliette avait fêté son anniversaire et elle lui demanda pourquoi ses parents n’y étaient pas. Après avoir appris qu’ils étaient à la Cour pour affaire importante. Après cette douce soirée, Juliette se jura de le voir encore, il avait quelque chose de spécial.

-Gabrielle, avez-vous vu Monsieur mon cousin?

-Il est fort agréable !

-Et de plus, il est aussi fort intelligent !

-Ne seriez vous pas tombée sous son charme?

-Si fait ! Il faut absolument que je le revois. Il m’a donné rendez-vous demain, j’ai tellement hâte de le rejoindre. Il est parfait, je vous l’assure Gabrielle, parfait.

Le lendemain, comme tous les lundis et les mercredis, Juliette eut l’occasion de voir Renald. Au fut et à mesure du temps, ils s’entendirent bien et devinrent un peu plus que des amis. C’était l’amant rêvé de la jeune femme et elle savait qu’elle ne lui était pas indifférente. Le Comte et la Comtesse apprirent l’idylle par le biais d’un passant, un de leurs amis, qui les avaient vus main dans la main. Rien de plus étonnant venant de la demoiselle. Ils étaient ravis que leur fille devenait adorable, elle paraissait fin prête à se marier. Ils savaient depuis un an que ça irait, depuis que la nouvelle servante était arrivée, Angélique ne s’était pas trompée dans l’éducation qu’elle donna à sa fille avant de rejoindre le Comte. Il faudrait penser à remercier l’enfant, certes du même âge que Juliette.

III/ Quand la vraie vie commence

Un beau jour, Juliette sut qu’elle devait s’entretenir avec le Comte. Si bien qu’après être revenue d’un rendez-vous avec Renald, elle se précipita vers sa demeure. Elle trouva Philippe, un servant d’origine espagnol. Elle lui annonça qu’elle tenait absolument à voir le Comte, son père. Celui-ci fit un signe d’approbation et se chargea d’aller annoncer la demoiselle à un homme qui travaillait dans son bureau. Il hésita mais savait qu’il fallait bien qu’un jour ils discutent ensemble. il était temps, et puis si ça n’avait pas été aujourd’hui, cela n’aurait pas attendu plus de trois jours. Juliette fit un sourire à l’homme étranger et entra dans la pièce. Elle s’installa sur la chaise en face de son père après qu’il la lui ait montré. Sa fille était grande à présent, elle allait se marier pour le meilleur des avenir. Après avoir vécu dans le luxe, elle ne pouvait pas vivre dans un simple manoir et surtout sans jardins. Ah les jardins, le péché mignon de Juliette, tout le monde le savait.

-Vous vouliez me voir mon enfant?

-Oui père. Il me semble qu’il est temps que nous discutions de mon avenir.

-Je vous l’accorde. Mais je ne sais pas si vous serez toute enjouée en sortant de cette salle comme vous l’êtes maintenant.

-Si vous êtes d’accord pour que je m’unisse à mon cousin, je ne vois pas pourquoi je ne ressortirais pas heureuse.

-Oui, justement !

[color=blue-Que voulez-vous dire?[/color]

-Vous allez vous marier, certes, vous allez vivre avec tout le luxe qu’il vous faut, certes, vous ne manquerez de rien, certes, mais votre avenir ne se fera pas avec votre cousin Renald, masi avec le Duc de la Rosière.

-Pardon? N’est-ce pas l’homme dont mère disait tout le mal il y a très peu?

-Juliette ! Il vous apportera tout le confort dont vous aurez besoin, que votre mère l’ai décrit comme un vieil homme ou non.

Elle ne répondit rien et se leva d’un coup. Elle lança un regard noir à son père et sortie de la pièce en trombe. Elle couru jusqu’à sa chambre déserte et se laissa tomber sur son lit. Non, ce n’était pas possible, elle n’allait pas se marier avec un vieux duc, il n’en été pas question. Qu’en adviendrait-il de Renald, devrait-elle ne plus le revoir au risque de retomber dans ses bras dès le premier jour? Non, c’était inconcevable qu’on le lui enlève. Injuste, oui c’était injuste. Ses parents n’avaient pas été raisonnable, comme oser marier leur fille à un inconnu. Elle ne l’avait jamais rencontré et elle n’en voulait pas. Le seul qu’elle voulait était jeune, beau, intelligent et d’une bonne situation, bref mieux que ce duc.

Un an plus tard, à un mois près, elle se retrouva Duchesse de la Rosière sous l’autel. Le soit de la reception, elle fut installée dans un lit où Le duc vint la rejoindre. Elle n’avait envie que de sommeil après une dure journée où elle avait dut épouser quelqu’un qu’elle n’aimait pas. Si au début il ne fut que question et gentillesse, bien vite il délaissa la voix pour passer au corps. Elle lui caressa le bras puis l’embrassa. Voyant la réticence de sa jeune épouse il redoubla en tendresse mais cela ne marchait pas. Il se mit sur elle, pensant qu’elle se plierait à sa volonté: lui faire un héritier. Mais non, il n’en était pas question, il ne la toucherait pas. Elle essaye de se débattre. Au bout de vingts minutes, il laissa tomber. Cependant, pendant un mois, tout les soirs, il essaya, mais de moins en moins longtemps. Il se faisait à l’idée de ne pas violer son épouse pour avoir un enfant.

Treize mois plus tard, après avoir passé ses journées à recevoir des nobles du coin, Juliette fut en deuil. Elle venait de perdre son époux, le Duc de Larosière. il avait rendu l’âme pendant la nuit, heureusement ils faisaient chambre a part depuis le deuxième mois. Elle n’était pas anéantie de décès mais tout de même, il avait été quelqu’un de gentil et doux envers elle, elle n’avait manqué de rien. Elle gagnait même un bel héritage puisqu’elle avait maintenant en sa possession son manoir et de l’argent, beaucoup d’argent. Cependant, elle ne se voyait pas rester dans cette demeure seule. Elle fit donc venir Gabrielle qui lui manquait énormément. Elle lui fit part de ses hantise dans cette demeure immense et vide humainement, elle était seule parmis les servants et personne ne venait y résider. Elle prit donc une décision, elle monterait à la Cour. Elle fit donc un long voyage de sa Terre Périgourdine à Versaille. Arrivée dans sa nouvelle demeure, elle se pressa d’écrire une lettre à Gabrielle.

« Si vous saviez comme le paysage est riche en forêt, pas autant que chez nous malheureusement. J’espère faire de belle rencontre, mais je peux vous confier que mon plus grand objectif est de rencontrer la Reine et de devenir une intime. J’espère que vous allez bien et que l’arrivée du mon frère vous faits du bien. il tiendra le manoir mieux que moi et son épouse est fort agréable, vous verrez. Je vous porte toute mon affection. Au plaisir de vous revoir. Duchesse de Larosière. »




QUI ES-TU, SALE GEEK DERRIÈRE TON ORDINATEUR ?


© Inconnu

    Pseudo : Bucky
    Age: 17 ans
    Niveau de RP : 12/20, c'est selon l'inspiration.
    Présence sur le forum : 4j/7
    Avis sur le forum : .J'aime beaucoup cette époque, espérons que j'y reste très longtemps. J'aime bien le personnage de Juliette également. je félicite déjà le staff pour votre travail, je sais que ce n'est pas facile
    Comment as-tu connu le forum? sur Goolgle !!
    Code du réglement : Bonjouuur <3



Dernière édition par Juliette de Larosière le Mer 31 Aoû - 18:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Yolande M. de Polignac

«
I am not a prostitute, but just a rose in perdition.
»


Messages : 271
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Dans la plus belle des prisons

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: Duchesse de Polignac et Marquise de Mancini
où en sont les ragots?:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Dim 28 Aoû - 17:47

Salt !
Tout d'abord bienvenue et merci ^^

POur l'image sous le Juliette Angélique de Larossière il fallait garder les même dimensions que la petite bann.

Voilà sinon bonne chance pour ta fiche xD

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
What the Hell ? You say that I'm messing with your head. All 'cause I was making out with your friend. Love hurts whether it's right or wrong.I can't stop 'cause I'm having too much fun. You're on your knees, begging please, stay with me. But honestly I just need to be a little crazy. All my life I've been good, but now. I am thinking. All I want is to mess around.And I don't really care about. If you love me. If you hate me. You can't save me. Baby, baby. All my life I've been good, but now. aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Dim 28 Aoû - 17:49

Merci.

Oui excuse moi mais j'ai remarqué ensuite que c'était pas un avatar qu'il fallait mettre là, je n'ai simplmeent pas eut le temps de changer Wink.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Yolande M. de Polignac

«
I am not a prostitute, but just a rose in perdition.
»


Messages : 271
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Dans la plus belle des prisons

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: Duchesse de Polignac et Marquise de Mancini
où en sont les ragots?:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Dim 28 Aoû - 17:51

Oh, pas grave t'inquiète ^^
C'était simplement pour prévenir ...

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
What the Hell ? You say that I'm messing with your head. All 'cause I was making out with your friend. Love hurts whether it's right or wrong.I can't stop 'cause I'm having too much fun. You're on your knees, begging please, stay with me. But honestly I just need to be a little crazy. All my life I've been good, but now. I am thinking. All I want is to mess around.And I don't really care about. If you love me. If you hate me. You can't save me. Baby, baby. All my life I've been good, but now. aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Dim 28 Aoû - 18:30

    Bienvenue =D
    J'ai validé ton code, petit oubli de la part de Yo' <3
    Sinon je valide.

    Passes un bon moment =D


  • EDIT : Alors là je me sens débile =3 Je valide alors que c'est pas fini. èé
    Je remeets =D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Dim 28 Aoû - 18:57

En tout cas merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Madeleine de Plouzané

«»


Messages : 285
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : A Versailles

Précieuses Ridicules
Jukebox: Startships - Stronger ♥
Rang: Duchesse de Plouzané et baronne d'Aix
où en sont les ragots?:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Dim 28 Aoû - 18:59

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Marie T de Sardaigne

«♣ The Most Happy ♣»


Messages : 435
Date d'inscription : 04/06/2011

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: princesse , duchesse d'artois
où en sont les ragots?:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Dim 28 Aoû - 19:02

bienvenue parmis nous , bon courage pour ta fiche et si tu as besoin d'aide n'hésite pas

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Dim 28 Aoû - 20:24

Je vous remercie !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Yolande M. de Polignac

«
I am not a prostitute, but just a rose in perdition.
»


Messages : 271
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Dans la plus belle des prisons

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: Duchesse de Polignac et Marquise de Mancini
où en sont les ragots?:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Dim 28 Aoû - 20:57

Non mais Caly j'avais validé le code ... TT'

  • EDIT Caly' :: Ah ? Quand j'ai regardé pourtant, tu ne l'avais pas fait. On a dû le faire en même temps =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Marie-Antoinette

«♠ Admin Royale»


Messages : 406
Date d'inscription : 30/05/2011
Localisation : Versailles

Précieuses Ridicules
Jukebox: Don't you remember - Adele
Rang: Reine
où en sont les ragots?:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Lun 29 Aoû - 7:28

Quelqu'un apris mon pre def! Je t'adore rien que pour ça.

Bienvenue!

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieantoinette-rpg.forumgratuit.org
avatar
ϟ Axel von Fersen

«»


Messages : 66
Date d'inscription : 02/08/2011
Localisation : Versailles

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: Comte de Fersen
où en sont les ragots?:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Lun 29 Aoû - 8:55

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Lun 29 Aoû - 9:52

Ah merci (x2)!!!!! C'est adorable Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Lun 29 Aoû - 10:50

Bienvenue! ^o^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Lun 29 Aoû - 18:31

Bienvenue sur le forum Smile !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Invité

«Invité»



MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Lun 29 Aoû - 19:49

Je vous remercie également toutes deux Wink !!

Edit: Présentation terminée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Yolande M. de Polignac

«
I am not a prostitute, but just a rose in perdition.
»


Messages : 271
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Dans la plus belle des prisons

Précieuses Ridicules
Jukebox:
Rang: Duchesse de Polignac et Marquise de Mancini
où en sont les ragots?:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   Jeu 1 Sep - 13:45

Bien ! j'aime beaucoup ton histoire !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
What the Hell ? You say that I'm messing with your head. All 'cause I was making out with your friend. Love hurts whether it's right or wrong.I can't stop 'cause I'm having too much fun. You're on your knees, begging please, stay with me. But honestly I just need to be a little crazy. All my life I've been good, but now. I am thinking. All I want is to mess around.And I don't really care about. If you love me. If you hate me. You can't save me. Baby, baby. All my life I've been good, but now. aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Contenu sponsorisé

«»



MessageSujet: Re: Juliette fait son entrée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Juliette fait son entrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jamesy fait son entrée!! (Serdaigle)
» Navamii fait son entrée
» Shane fait son entrée
» Petit Laurier fait son entrée en scene
» Dyllan Walker fait son entrée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marie Antoinette , le printemps du règne :: Les petits Versaillais :: Audience avec le Roi :: Bienvenue à Versailles -